COTE ORIENTALE

SLAB_C4

 

Photo VDK/TEAM ESPUMA


 Il est des lieux comme une Île, perdus au milieu de la mer et offrant d'indicibles mystères, surgis des abysses et du grand large. Îles de solitudes et de joies naturelles, sauvages, beautés indomptées que les monts et les plaines marines révèlent aux quatre saisons, au temps qui passe ; il n'est d'espaces à ignorer tant ils surprennent et subjuguent !

 Le temps y parfait ses esquisses, les éléments jouent les partitions mélodieuses et symphoniques du grand ballet des éléments...

 Et la nature est mouvement avant que d'être, dons que l'immensité de sa diversité multiplie, curiosités suscitées  en tous nos élans sensibles et de rares félicités.

 Une Île, espérante comme un voilier, généreuse et posée sur l'autel de la mer sous un ciel de satin bleu. Elle est mille horizons, un Everest à chaque ascension. Aux noces et du temps et de la lumières qui voue inlassablement un culte à la beauté !!!

 Ainsi vont les Îles à travers les tourments et les affres de la Nature aveugle. Le temps y sera  pourtant un éternel étranger, bon, artiste incomparable et juste, cette conscience universelle d'un hasard à partager et à recouvrer face aux ineffables et antiques splendeurs  ... Nous ne les avons pas oubliées elles qui sommeillent en nos âmes ancestrales ...

 

La Nature se serait-elle imposée l'homme pour châtiment comme l'évoquait PABLO NERUDA

?

2 ème Ecriture le 9.12.2011