PEKIN 2008

.

Il aura fallu la cérémonie d’Ouverture de ces J.O, grandiose, à ce que l’on rapporte pour effacer les affres de la torture et de la mort à l’encontre de milliers d’Hommes, de Femmes et de représentants du règne animal, au Pays du soleil levant.

Le monde de l 'image, l 'image du corps sublimé, les records se sont emparés des consciences en dépit de toute l 'actualité...

Non, les cinq anneaux de l 'Olympisme saignent, ils ne sont pas unis et liès mais écartelés par des entités insanes, incontrôlables, en guerre contre l 'Esprit et un Siècle qui se devait d'être spirituel selon A. Malraux !!!!

Le spectateur, comme le votant, l' Acteur du Système,se laisse encore une fois conquérir, abuser par la magie du numérique, le faste, les derniers effets de la technologie et des masses chorégraphiées à la baguette.

Il est vrai que la vie moderne, harassante, morose, affaiblit peu à peu les dispositions des hommes à la liberté de pensée, victimes d’une existence de plus en plus assistée, éloignée de leur libre arbitre, vécue par procuration…Le grand rideau du Sport moderne est tiré sur les fractures, les incohérences  de notre Monde!  Les manifestations pléthoriques, infatuées, viennent à point nommé consacrer ces exutoires planétaires, fédérer les âmes, moments salutaires de catharsis commune, à partager, à digérer dans la foule terrestre, à consommer sans discernement, ni disposition critique, comme un produit de  surconsommation, sans modération avant d'être jeté, relégué, dépassé dans les oubliettes des codes et des records vaincus; ainsi vont les prouesses, la loi du chiffre, l 'équation normalisante de la matière modélisée!

Il n’est de secret pour personne, on bafoue les Droits de l’Homme en Chine, on y écrase la Liberté d’Opinion, on emprisonne à tout va et les animaux souffrent une destinée violente, une mort à petit feu pour les besoins d’une médecine ancestrale, traditionnelle, certes, mais à reconsidérer avec les réels avancées de la Médecine , et les Habitus populaires d’un Commerce lucratif, aveugle, sanglant.

Les derniers événements connus au Tibet, affichent sans concession l’Arbitraire, l’intransigeance du plus fort et la négation de la Dignité humaine.

Un Pays et son  Guide Spirituel, le Dalaï Lama, font l’objet depuis des décennies des plus inacceptables forfaitures, d’une révoltante répression, de l’ asservissement de tout un Peuple, du mépris culturel digne des horreurs de l’histoire de la Civilisation.

Alors, pourquoi des Jeux, la Fête d'une Humanité qui boîte, qui souffre jusqu'au martyr, une destinée déchirée, qui appelle à l'aide partout dans le Monde, si près de ces temples de la mesure et de nos nouveaux Dieux ?

Légitime, souverain, spécifique, différent, géographique, religieux, spirituel, le Peuple Tibétain survit aujourd’hui sous le joug de l’impérialisme totalitaire et du despotisme Chinois, situation qui rayonne d’autant plus à l’heure des Jeux Olympiques, de la grande mascarade des Nations, des empires, du Royaume planétaire de la finance, des robots exhibés et des systèmes auto-régulés, de la grande messe des surhommes et de la volonté de puissance des Etats …

Immémorés, sont les Vœux légitimes et originels, ceux de P. de Coubertin ravivant en cette fin de XIXème Siècle la voie de l’Olympisme Hellène, de la grande Fraternité des hommes dans un Monde réconcilié, en paix , tourné vers un avenir meilleur !

La Grèce antique, considérée dans son époque et un contexte éminemment riche et mûr, ne mobilisait pas les mêmes valeurs, les mêmes énergies que le monde actuel… Ce qui prévalait dans l’Antiquité, ne peut se transposer à l’ère moderne avec ses aléas, ses vicissitudes, son gigantisme, la circulation planétaire des informations, devenues tellement nombreuses qu'elles  dépassent l 'entendement du seul être, de la conscience individuelle !

A l 'information massive, répond l' apathie du citoyen dépassé...

Les grandes dominantes de notre époque s’affichent violemment  à tous les niveaux de l’organisation et des productions des hommes, avec excès et démesure, dans l’obligation exacerbée du résultat et de la performance, jusqu’à la déraison et les dérives qui s'affichent au quotidien.

Le langage de la productique, du Marketing, de l’économie, les dynamiques de projets, les stratégies de campagnes des hommes politiques, ne galvaudent-ils pas la sémantique spécifique et caractéristique des grands entraîneurs sportifs, des Coachs, des Managers  des plus grandes équipes, dénaturant à terme la déontologie du Sport ?

A l’inverse, les entraîneurs, n’arborent-ils pas les termes de planification d’entraînement, de politique sportive, d’Options stratégiques, tactiques, quand ils sont investis de grande missions régionales ou Olympiques par un pouvoir centralisé à outrance, poursuivant des objectifs de propagande électorale, afin de gagner en persuasion et en crédibilité, affaiblissant ostensiblement la moralisation du sport ?

Il n’y a pas de réalité sportive sans ingérence du Politique et de l’Economique ; les évènements de notre temps sont à ce prix et vouloir arguer du fait qu’il serait indécent et déplacé d’évoquer la Politique en ces temps de J.O, est une supercherie, un leurre des masses et des consciences, une atteinte à la liberté d’opinion lamentable. Le Sport, dans son acception moderne qui remonte à la fin du XIXème Siècle, et la Politique sont intimement liès à tous les niveaux de confrontations.

C’est une aubaine, tous les quatre ans, le simulacre des Nations revient avec son Cortège d’injustices, d’anachronismes scandaleux, de violences, sur une Planète mitée de conflits meurtriers, larvés, imminents, sanguinaires, inutiles, sur fond d'Hymnes aux paroles sanguinaires…

Sur une Terre de souffrances, au bord de la famine, surchauffée, exploitée et défigurée sans vergogne, les conflits vivent pour ce qu'ils représentent et l 'importance qu'il revêtent dans le concert des Nations et la valse d'un Libéralisme économique qui a dérapé.

Mais chaque Pays exhibe ses vitrines dans l 'erre* du temps,oublieux du passé, soucieux d'un avenir prometteur dans l 'arène des marchés...

Ces façades festonnées d'or, d'argent et de plomb, ont pour têtes d’affiches leurs Sportifs de Haut Niveau, leurs technologies, leurs dirigeants, véritables Chefs d'Entreprise et leurs poids de contrats à négocier dans une concurrence déchaînée, qui s'impose par le jeu déloyal des prébendes et de l 'intimidation boursière.

Du choix du Pays organisateur à la réalisation de ces grands rendez-vous Planétaires, tout se paie et se monnaie par services rendus, on nage en eaux troubles et dans les compromis les plus juteux d’états à états, on pratique le jeu de l’autruche, fermant les yeux là où une triste réalité viendrait ternir un enjeu matériel, temporel à outrance. Le spirituel, l'état d'âme trop humain dérangent, ne sont pas de circonstance et ne rapportent pas gros …

Les Chefs d’Etats marchent sur des œufs, ils sont timorés, aux mines biaiseuses et faussement contrites, certains se renient, la liberté de conscience peut coûter très cher et on n’ose plus jouer dans la cour des grands ; il est plus facile d’insulter un citoyen en public que de réprouver un adversaire supérieur; nous sommes loin de l 'essence du Sport, de l 'esprit de l 'épreuve, des règles établies de la compétition, de la loyauté,

Messieurs les grands décideurs!

Non, de tels événements ne prétendent et n’accèdent plus à la sphère du Culturel, d’une société Civilisatrice, à l' éthique d’un XXI ème Siècle, de l’humain éclairé…

Ils consacrent, sans modération, comme une fuite effrénée contre le temps, l’avènement des valeurs indésirables d’une époque in-humaine, égocentrique, travaillant au corps tous les travers avérés de la nature humaine, à l’instar de ceux que l’on a aisément et par intérêt fustigés quant il s’est agît de relativiser l’état de nature, le règne animal et ses horribles déterminismes du temps de C. Darwin.

Quand on massacre l' animal à grande échelle, on affecte et on affaiblit les propensions de l 'humain à la tolérance, au discernement et on le prédispose à relativiser, à reconsidérer la portée du Respect de la vie. Les lacunes, les faiblesses, les déviances de nos modèles de Socièté sont sévèrement  et lâchement réprimées ...Ils ne sont pas appréhendés en tant qu'erreurs de systémés à réguler!  Ne vaudrait-il pas mieux prévenir, anticiper, crèer les conditions favorables de l 'évolution dans un Monde de Progrés, parfaire les orientations de nos modèles sociaux, agir à la source des problèmes de tous ordres?

Les exactions, du dopage au culte inconsidéré de la performance, sont légions dès lors qu’il importe de reculer, de dépasser les limites de la personnalité, de faire valoir l’efficacité des méthodes de travail et le niveau de préparation des équipes en compétition. La moisson de médailles pèse très lourd dans l’échiquier mondialisé de demain, les marchés s’arrachent, les Sportifs sont vendus, les contrats négociès;  l’image règne sur un Monde d’apparences et de rêves inaccessibles, vécus par procuration par les plus riches mais aussi par une majorité de pauvres, par ceux qui feront encore longtemps les frais de l’Organisation de ces fêtes de l’inutile et de l’exaltation de l’éphémère 

Ne me taxez pas d’excès, de propos exagérés et déplacés voire diffamatoires à l’encontre de ces Athlètes de tous les pays qui paient quasiment de leur vie cet engagement aux plus hauts des niveaux de l’abnégation parfois ; j’ai été sportif de haut niveau, je suis professionnel du Sport et de l’Education Physique et je vis encore à l’heure de l’engagement total !

Mais je m’insurge contre les potentats ampoulés de gloires volées à la sueur du Front de nos sportifs, je fustige et condamne avec véhémence l’opprobre des Nations jetée à la face de la Diversité, des différences, de la Pauvreté, du Respect de la vie, de la Paix dans le Monde alors que s'affichent derrière chaque podium les Nationalismes exaltés.

J’abhorre la logique des systèmes qui prévalent à la dignité, à la naissance de vrais hommes , qui destituent le génie humain et la connaissance, quand brûlent les Lamaseries au Tibet et sont jetés, battus à Terre les Moines non Violents des Montagnes Saintes, les enfants de la guerre soumis aux embargos cruels…

 

Le corps humain n 'est pas une machine, un robot;  n 'oublions pas que le sport est une idée, une construction, une vue de l 'esprit moderne, contre-nature, un bien culturel issu de la pensée et des schémas positivistes et scientistes de la civilisation industrielle. Il diffère de l 'activité spontanée du Corps, de ce besoin originel que nous avons d'agir dans notre milieu, de nous dépenser à des fins de santé, d'hygiène et de récréation!

Je dis non au Corps récupéré, cultivé, déformé, poussé aux extrêmes de l 'exclusive et des possiblilités de l 'humain si ce n'est au-delà, à cette véritable pénitence matérielle dans un cauchemar économico-financier, celui de l 'impasse industrielle et technologique travestie...

Il m’est arrivé d’éteindre mon Téléviseur devant des images insoutenables de mauvais traitements infligés aux hommes,aux enfants, aux animaux dans le Grand Pays qui aujourd’hui méduse et captive les foules, montre en quelques jours l’exemple parfait de la réussite et de l 'essor, qui  prospère de ses volontés de puissance, inadaptées au devenir de la planète,  sur le dos des  jeux offensifs de la vie, de la mort, du dressage des très jeunes espoirs et du délit d’opinion.

La grande messe sportive est un théâtre, une scène où s’affiche les rapports de force entre Etats , entre puissances, au bout des chronomètres, de la mesure, des prospectives, des plans, des engins projetés le plus loin, des athlètes hissés le plus haut, parvenus le plus vite aux points précaires du sensationnel, dérisions d’une époque.

Elle n’est pas la fête des Nations, elle ne l’a jamais été, comme en 1936, à Berlin, quand s’ébauchaient  et se décidaient en même temps,dans l’Allemagne Nazie,  les plus cyniques Pogroms et Holocaustes que la Civilisation Judéo - Chrétienne ait connus !

A l’heure actuelle, au son des hymnes nationaux, devant un record, l’homme se prosterne, le Politique jubile, le PDG exulte, on pleure, on s’étonne, on s’interroge devant le millième de seconde dépassé et on oublie le trépassé en Irak, le Chinois passé par les armes, le détenu opposant au régime, l’animal, le chat, le phoque saigné au crochet à l’heure des molécules de synthèse, de substitution, l’Ours maintenu en cage pour les besoins pharmacologiques, le moine frappé, le pauvre en détresse, l’Afrique qui meurt de faim, l’embargo maintenu là où s’éteignent les vies d’enfants déficients, punis malgré eux etc., etc.…

Le cycle infernal de la vie ne s’arrête pas avec son cortège de malheurs, au bout de chaque record. On assite à l’amplification parfois programmée de faits consternants comme la naissance de nouveaux conflits, la mise en œuvre déloyale d’options politiques jusqu’alors contenues. L’été est une saison qui se prête bien aux Jeux Olympiques, à la torpeur des jours passifs devant son écran, le porte-monnaie qui sonne clair, aidant!

Quant à l’hiver, il accueille les Jeux des Mondes nantis, tournés vers l’Occident, le G8, les grands marchés du Sportwear, des technologies des sports de montagne et d’hiver. Tout une logique, une grille de Civilisation se met en place, non pour l’homme mais pour les superstructures qui la sous-tendent , la fondent et l 'intrônisent...

Les J.O participent de ce grand concert des stratégies mondiales de développement , de cet Ordre nouveau bâti sur la concurrence permanente, le résultat exalté, le rendement ininterrompu, la compétition exacerbée, la force dissuasive, la richesse omnipotente. A ces niveaux d’organisation et de réalisation, on ne pense plus, on compte et on mesure, on sévit et on réprime tout ce qui pourrait entraver la marche d’un ensemble asservi, auto-régulé !

On voudrait rêver, croire en de meilleurs lendemains, songer un moment à l 'hominisation des élites et leurs hypothétiques contritions... Ils tiennent bon et s'assurent de leur succession, vendue à l'histoire qu'ils tracent, avec la voie des peuples venus assister aux Jeux OFFENSIFS !!!

Je suis amer, attristé, scandalisé et déçu …

Comment le C.I.O a-t-il attribué la préparation des J.O à une grande Puissance qui dénote, interpelle, s’illustre tristement au regard de ses positions à l’encontre des Droits de l’Homme et du Respect de la Vie ?

Comment imaginer, que les seuls J.O auraient pût constituer un pôle déclencheur, favorable à un retour à la normale vis-à-vis de ce sujet très sensible des Droits de l’Homme ?

La communauté internationale, à travers les commissions du C.I.O. n'a - t - elle pas été flouée?

Existe-t-il une personne, un état qui ne serait pas réjoui d'un recadrage positif en faveur des Droits de  l'Homme en Chine et vis à vis de ses positions face au Tibet

La Chine a su parfaitement tirer profit d’un événement qui porte à son apogée les valeurs du Monde libéral et Capitaliste…Pour un Pays communiste,il montre ses capacités voraces d’adaptation aux évolutions du monde moderne sans concéder une parcelle d’humanité envers les Droits de la vie, des écosystèmes et face aux réalités du Tibet.

Les J.O deviennent une colossale entreprise commerciale où seuls les mieux armés tireront profits ! 

 

L’intérêt que nous porterions à ces Jeux signera à n’en point douter l’arrêt de mort d’un Pays à la Culture, à la Spiritualité et au Renom planétaire, indispensable et participant à la grande marche du temps.

Il cautionnera les politiques d’exception, les rapports de domination, l’inhumanité de l’humanité

La Chine, sort déjà vainqueur de ces Con-frontations, de ces jeux vis à vis d'une Planète désabusée, désorientée, avide de fêtes... Elle connaît aujourd’hui un véritable tremplin vers une industrialisation sans limite, gigantesque, loin de Kyoto, de Toyako et des g8, elle survivra et répondra aux injonctions de ses planifications vitales et salutaires et rien ne pourra contenir l’inertie d’une telle puissance dans un espace de plus en plus rétreint.

Dans ce contexte, les Jeux auraient dû échoir à d'autres villes ou à tant d’Etats qui affichent de riches et justes desseins communautaires et planétaires .

....

 

* Erre, mot XIIème Siècle, dans le sens de voyage, route...

.

Aux participants et à tous les spectateurs, je lance cet appel:

...Ne soyez pas les conquérants de l 'inutile, l'important n 'est plus de participer mais il est de peser lourd, par le Boycott,le verbe et l'écriture sur l 'abjecte inertie de nos sociétés et de leurs caciques pomptes à faire la guerre, peu enclins à oeuvrer en faveur des Droits de l 'Homme, des Peuples et de l 'Animal!!!

 

CRISTIAN ORTOLI

 

LA CHINE...QUE DE MEDAILLES ..!

 

tibet1

tibet_moine


Tibet4

chats4


chats


chien2


viande_de_chien

.

Tibet2