Unités et mesures de pression, qui sera utile pour lire le Tableau de conversion des Unités de mesure.

Il existe plusieurs unités de pression utilisées selon les disciplines.

source :  WIKIPEDIA

Dépression :

Zone où la pression est basse par rapport au voisinage, représentée par une isobare fermée. Plus l'on se rapproche du centre, plus la pression diminue. On dit d'une dépression qu'elle se creuse ou au contraire, qu'elle se comble. Les vents tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour de la dépression dans l'hémisphère nord, et dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère sud.

Dépression relative :

Dépression dont la pression au centre reste élevée dans l'absolu (supérieure à 1010 hPa, par exemple) mais est plus faible qu'aux alentours. Dépression complexe : Zone dépressionnaire généralement étendue, présentant plusieurs centres.

Dépression tropicale : 

Sous les latitudes tropicales, phénomène tourbillonnaire engendrant des vents inférieurs à 34 nds.

Perturbation :

De façon générale, on désigne par perturbation tout phénomène météorologique engendrant une dégradation du temps. Sous les latitudes tempérées, est employé pour désigner l'ensemble front chaud, secteur chaud, front froid et éventuellement occlusion. On l'utilise aussi pour désigner la zone nuageuse associée à cet ensemble, voire même la zone nuageuse associée à un front froid isolé.

Dorsale :

Axe de hautes pressions prolongeant un anticyclone. Comme l'anticyclone, la dorsale forme une barrière faisant obstacle au passage des perturbations ; cependant, cette barrière n'est pas toujours infranchissable. Elle peut aussi être mobile. On dit d'une dorsale qu'elle se développe sur une zone ou le long d'un axe, ou qu'elle s'affaisse.

 

Anticyclone :

Zone de pression élevée par rapport au voisinage, représenté par une isobare fermée. On dit d'un anticyclone qu'il se renforce ou qu'il s'affaisse. Il est souvent stable dans le temps et peu mobile. Les vents tournent dans le sens des aiguilles d'une montre autour des anticyclones dans l'hémisphère nord, et dans le sens contraire dans l'hémisphère sud.

 

Front chaud :

Surface de séparation entre deux masses d'air de température différentes, l'air chaud repoussant l'air froid. Sur les cartes météo, l'intersection de cette ligne avec le sol est représentée par une ligne à demi-cercle (rouge). L'arrivée d'un front chaud est généralement annoncé par une augmentation de la nébulosité, l'arrivée des pluies, puis par une rotation des vents.

 

Force du vent :

La force du vent moyen est généralement exprimée en degrés de l'échelle Beaufort. Quant à la vitesse des rafales, elle s'exprime toujours en nœuds. Dans les bulletins météo, la force du vent moyen est aussi qualifiée par un adjectif allant de faible à violent. Il n´existe pas de définition normalisée des vitesses de vent correspondantes. Néanmoins, on peut avancer la correspondance suivante :


- vent faible = 0 à 6 noeuds (force 0 à 2 Beaufort)
- vent modéré = 7 à 21 noeuds (force 3 à 5)
- vent assez fort = 22 à 27 noeuds (force 6)
- vent fort = 28 à 40 noeuds (force 7 et 8)
- vent très fort = 41 à 47 noeuds (force 9)
- vent violent = supérieur à 47 noeuds (force 10 et plus)



Sur les cartes météorologiques, une hampe indique la direction doù vient le vent ; elle est munie de barbules : une petite pour cinq nœuds, une grande pour dix nœuds. Un triangle remplace les barbules pour indiquer cinquante nœuds.

Front froid :

Surface de séparation entre deux masses d'air de températures différentes, l'air froid repoussant l'air chaud. Sur les cartes météo, l'intersection de ce type de surface avec le sol est représentée par une ligne à triangles (bleu). L'arrivée d'un front froid est généralement annoncée par un renforcement des vents, et un renforcement temporaire des précipitations. Souvent, à l'arrière du front froid, le vent est irrégulier en force et en direction, des éclaircies apparaissent, les nuages deviennent cumuliformes, la visibilité s'améliore et les précipitations se présentent sous forme d'averses. C'est le temps à grains des marins (ciel de traîne).

Front froid secondaire :

Dans l'air froid de la perturbation, un front froid secondaire matérialise l'arrivée d'une masse d'air encore plus froide et se traduit par un renforcement des grains.

 

Front ondulant :

Front froid présentant des ondulations. La présence d'un tel front est souvent signalée car il existe un risque de creusement d'une petite dépression au " sommet " de l'ondulation, pouvant engendrer une aggravation du temps.

 

 Occlusion (front occlus) :

 

L'occlusion se produit quand le front froid d'une perturbation rattrape le front chaud. Le secteur chaud est rejeté en altitude, mais il continue à générer des précipitations.

 

 

SOURCE/ GLOSSAIRE MÉTÉO

SITE DU VENDEE GLOBE