TENTATIVE_VALSE_VOILE__CORPS__5

 

.

Ceci est une petite contribution toute personnelle, qui vient grossir les archives des réglages en Windsurf.
Que faire quand les brises et les thermiques nous rendent fous, que le Quiver de voile se limite à une bonne vieille 4.7 m2 ?
Le vent n'excède pas les 18 Kts en Rafales et tout autour de nous, c'est le périphérique aux heures de pointes ....... !!!!!!!!!!!


Le Matos ( de vague )

A ) Le Flotteur

- Prendre le flotteur de vagues le plus volumineux, c'est mieux!
- Avancer le Pied de mat au milieu du Rail;
- Placer un Aileron sensiblement plus grand et surtout typé On Shore ( vent de mer ) .
- Avancer d'un cran, d'une vis,  les Footsraps, avant et arrière.

- Reculer légèrement l'aileron par rapport à sa position habituelle.



B ) le Gréement

- Le mat, si possible avec un Imcs au-dessus.
- Forcer légèrement les trois premières lattes en partant du bas; associé à une chute légèrement négative, la voile observera un profil plus bloqué et bien creux.

- le Wishbone, sera placé un peu plus haut pour augmenter la plage du couple de rappel et l'angulation du mat. Il vous sera aussi possible de charger un peu plus l'aileron, au près et au planning!

- Quant aux bouts de harnais, rapprocher au max les deux attaches afin de bien les centrer par rapport aux points de poussée vélique; c'est essentiel!
On peut également reculer légèrement l'attache avant, nous verrons pourquoi plus loin...

- La chute de la voile: légèrement négative, 'est à dire que le Wish est réglé plus court que la largeur de la voile au point d'écoute. Cela lui donne un regain de creux.

- Le Guindant: il est à étarquer de façon à positionner le centre de poussée dans le Tiers avant de la voile, laissant les deux dernières lattes ouvrir.

Les positions en navigation

Si le vent est faible, avec des risées et irrégulier:
Bien abattre, sortir les pieds des Straps- pieds avant vers le pied de mat et pieds arrière entre les straps Avts/Arr.
Prendre la risée, dans une pente et actionner les bras - Border/Avancer le mat - ( pomper ); sitôt le planning atteint, s'éloigner le plus possible du gréement, bras tendus et corps au vent ( pour ne pas perturber le vent apparent ), reloger le pied avant dans le strap et contrôler l'assiette du flotteur près de la tranche, de la carre au vent, avec un pied arrière libre et plus avancé.
Si la vitesse se maintient, les mêmes risées vont être sources d'accélérations sur un vent apparent déjà plus soutenu.
C'est à ce moment, que l'on travaillera la position du Gréement par rapport à la verticale, dans le plan antéro-postérieur afin d'obtenir un border plus efficace et une action des pieds sur le flotteur générant un meilleur plan anti-dérive. La retransmission des forces de propulsion  sera plus efficace.
Et c'est pour cela, que nous avons reculé l'attache avant du bout de harnais.
Par la suite, il faudra gérer toutes les irrégularités de la surface de l'eau et bien entendu, ces pentes!!!

A chaque fois que le vent mollit, abattre un peu, sortir le pied avant et le placer vers le pied de mat, bien à plat et orienter le vers l'avant, en rotation externe. Il ne faut pas traîner d'eau, surtout pas!!! Les 2 pieds peuvent être sortis, bien tournés vers l'avant et le corps vrillé également vers l'avant du flotteur; l'ensemble doit se maintenir homogène.

Remarques

Dans le petit temps, on veillera à doser et à repartir le couple de rappel entre les charges au harnais et les tractions sur les bras. Il s'agit de jouer fin et la prise d'informations est plus fine au bout des bras qu'avec la masse du tronc; alors faites votre choix

!!!

Marin