mercredi 7 octobre 2009

LEO FERRE,

Et si mon cœur n'est pas plus purque la source où boivent mes rêvesc'est qu'il est transpercé de glaiveset qu'il reste criblé d’azurLEO FERRE  
Posté par marin56 à 07:45:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 7 octobre 2009

VAGUES PERDUES, GROS TEMPS ET DELIRES...

Ces lieux demeurent inaccessibles, sauf peut-être au prix du risque inconsidéré ou de quelques folies solitaires. La mer cache ce qu'elle ne saurait vendre à l'encan, brader aussi à la vulgaire déprédation d'un site grandiose et de l'image travestie. La mer artistique, la mer souffleuse du plus rare des verres, chamarré de silice originelle ! Un vert pétillant, souffle perpétuel, vie ! tout simplement ... La mer, ses vagues presque laquées,  sa pelisse moirée ... Nous sommes loin de la " peau du diable ", décrite par les... [Lire la suite]