F1000006

Vol de Cols Bleus au-dessus des Bruzzi ( Automne )

.

C'était au large de la côte Orientale de l'Île de Corse, il faisait froid et gris. La Tramontane giflait les flots et soulevait l'écume des vagues. Je vis dans le ciel migrer un vol merveilleux de canards sauvages vers le Sud. L'oiseau de tête emmenait l'essaim qui se divisait en deux sillages libres, tracés dans la trouée des nuages... Quelle merveilleuse impression de contempler les desseins de l'oiseau migrateur ! Au-dessus de l'onde et de la houle, ils disparaissaient dans un écheveau d'embruns que levait le rouet des vagues ; je me sentais un instant l'hôte de cette partition, regrettant de ne pas poursuivre avec eux l'immense bordée, au-delà du labyrinthe des jours sombres et tant  étroits. Un moment, je mis le Cap au Sud, comme eux, avec un sentiment de totale impuissance, je les regardais maîtriser les cieux, l'espace et la terre, vers le bonheur d'une seule et unique saison : cette vie sans frontières et qui leur appartient !

Une autre fois, je croisais près d'un Cap très Sud, un oiseau de mer vint à ma rencontre, solitaire. Une créature fine et délicate aux ailes blanches découpées et joliment dessinées. Elle m'accompagna quelques instants, ignorant les bourrasques et le grain, belle et attachante au milieu d'un ciel triste. Je ne saurais la nommer et puis qu'importe ! nous nous sommes trouvés, partageant le vent et la mer.

 

Marin

2 ème Ecriture le 4.09.2011