07_02_20101

 

Des nuages,  impalpables. Un voile, un dais de gouttelettes infimes filtrent la lumière, osent une alliance et nous offrent, à la tombée du jour,  un superbe arc-en-ciel d'hiver que les vents doublent.

les ciels consentent  à toutes les voies, oui,  à toutes les voix  qui honorent le pacte naturel...

L'oliveraie allant par monts et par vaux  est  devenue sauvage ? Abandonnée des décennies  durant  comme par les hommes, elle recueille toujours au bout de ses  doigts décharnés,  dans les rets des  lianes et des ronciers, la lumière des ciels, un étrange  regain de chaleur au mois le plus froid de l'année.

Quelques fleurs de l'amandier ont donné des fruits amers. Le Grecale, le Maestrale les auront trop vite emportées.

Un Rouge-Gorge si familier, au duvet embrasé, volette de branches en branches donnant à ce tableau fragile un air de fête, de retour à la vie et aux noces d'antan.
Demain sera fait d'autres artifices, de ces gesticulations labyrinthiques qui vous enténèbrent l'existence et referment la trappe aux pièges de l'inutile désordre, des chimères improbables.

C'était hier, je gravais en moi la perfection azurée et l'orbe des vagues sur fond d'arc-en-ciel, au-dessus des terres, à travers l'embrun, regagnant maintes fois le rivage, je découvrais, je croyais en un tout autre monde, un monde que notre  temporalité et l'éphémère  galvaude

.

Le 01.03.2020 

2 ème Ecriture, en cours 

 

DÉMOCRATIE

 

"  Le DRAPEAU va au paysage immonde, et notre patois étouffe le tambour.

" Aux centres nous alimenterons la plus cynique prostitution. Nous massacrerons les révoltes logiques.

"Aux pays poivrés et détrempés ! _ au service des plus monstrueuses exploitations industrielles ou militaires.

" Au revoir ici, n'importe où. Conscrits du bon vouloir, nous aurons la philosophie féroce ; ignorants pour la science, roués pour le confort ; la crevaison pour le monde qui va. C'est la vraie marche. En avant, route ! "

 

Arthur RIMBAUD

Poèmes

Édition Hachette - 1956 - Page 239

Évocation satirique d'une conquête coloniale, diatribe

 

__________________________________________