DSC05546_1_
.

Regardez ce cliché, il date maintenant et ne nous rajeunit pas ! J'avais tout juste 21 ans ... Je possède encore ce Matériel d'époque et au complet. Je vous assure, quand cela ira mieux, une sortie vers Punta Testarella et un Show Rétro des plus anachroniques

!!!


En Décembre 1976, j'achetais, très fier, cette Windsurfer neuve à Aix-En -Provence. Je l'étrennais en plein Hiver, vers Carry-Le-Rouet, par vent Marin

Carry-le-Rouet, Les Lecques, La Ciotat, et, bien sûr, l'Île de Corse étaient déjà ces merveilleuses Destinations-Glisse. L'aventure commençait, Naish devenait Champion du Monde à un âge déraisonnable !!!
On se prenait au jeu, à inventer, à entrevoir la Windsurfer Rocket, le Funboard, des flotteurs multi  - fins de délires.

Dans ma 2CV - Année 1960 - essuie-glace à mains, 80 Km/ H Chrono -  un radio K7 à piles, j'écoutais à fond YMCA, MORRISON, les STONES, Souchon et je filais vers les Lecques trouver les vagues et, dans la dernière côte, contre le vent, c'est en seconde pied au plancher que je franchissais le dernier rempart qui allait m'offrir ce regard inoubliable vers le Grand Bleu, la liberté d'un jour chômé

SOUVENIRS - SOUVENIR

...

J'en rêvais! à l'époque, je n'avais pas le sou; alors, je plaçais sur mon premier flotteur trois Footstraps, de ma composition, réalisés avec de la Sangle, de la vieille combinaison de plongée - le tout bien cousu - et je perçais, je collais, je renforçais tout autour, à l'intérieur, ces fixations qui devaient me donner les premiers grands frissons de la Glisse Libre!

Car il faut bien le dire, nous sommes à l'origine, aux balbutiements du Windsurf, le Funboard et toutes ses variantes viennent de ce bijoux, de ce concept révolutionnaire à reléguer aujourd'hui au Musée du Sport

!

11_03_2010


Naissance du Freestyle


Je me rappelle ces séances de Freestyle, ces tranches avant ou arrière, certains Pro de la Pointe Rouge y ajouter le Rock & Roll, ces bords dans le Wishbone en Teck, ces virements de bord sous la voile par l'avant. Tout simplement dément...
Et ces Duck jibe tentés en contre-carres, géants!

Combien je regrette de ne pas avoir fixé cela sur photos ! Je possède néanmoins des Films Super 8 de toutes beautés...
Capu Laurosu, Tavaria, Portigliolu, Tradichettu, Porti Poddu, Marinca et j'en passe, par Grand Frais, par Coup de vent d'Ouest, d'Est.
Des dizaines de minutes d'évolution dans le Baston, du Windsurf de Titan, de Gladiateurs...

Il faut aussi préciser, qu'avec ces premiers inserts et straps, la dérive tempête enlevée et reposant sur le bras, je filais " à grande vitesse " de la plage de Scodi Neri, traversant le Valincu, au Largue/ Grand largue vers Tavaria, Portigliolu, Laurosu.
Du puits de dérive, un geyser sortait, m'aspergeait, montait avec la vitesse, filait derrière moi - preuve intangible de nos limites
...
Là, les choses devenaient sérieuses, il ne fallait pas se louper!

L' AVENTURE WINDSURF

Capu Laurosu et ses lames légendaires qui balayaient deux fois l'été lors de ces coups de Ponant terribles.
Je me concentrais, je voyais se ruer à la côte, vers cette grande plage de trois kilomètres de sable blanc, des vagues hauteur de mât.
Il ne s'agissait pas d'aller jouer dedans!

Mais un seul shoot, une seule vague suivie jusqu'à Lecci è Murta, le Camping, vers le Robinson.
Et c'est à-bas, à l'abri tout relatif des grosses vagues de la Baie, que je réalisais mes premières Sessions Vagues:
Windsurfer, 21 Kgs sous les pieds, dérive courte et reculée, une voile de 3.5 M2 SOLAGE de chez Briant
Un Wisbone en Teck, un harnais mais sans crochet, ni bouts ( ce n'était pas encore vendu ! )
Tout dans les bras, un pied de mât - Sabot en Teck coincé dans le " puits de mât " qui se barrait souvent et qu'il me fallait savamment caler .

Je vécu mes premiers envols, exultais quand décollait le tableau arrière de ce prototype.
Des bords par force 8 à 9 Beaufort, sans harnais, avec la seule passion du bleu pour demeurer sur les flots des heures entières.

Je ne crois pas qu'il y ait autres richesses, quand je me penche au balcon de l'âge, regardant passer le film d'une jeunesse, celui-là même impalpable, insaisissable où l'on ne peut plus retourner, impénétrable, qui vaut peut-être toutes les destinations éphémères de l'existence, d'un quotidien d'emmerdes.

En 1980, je quittais la Provence, entrais au CREPS de Dinard où je connus la Mer, la merveilleuse Bretagne, la Voile, les débuts du Funborad avec ces Shape Radicalement courts - BARLAND - 2.40 m, quand pour aller encore plus vite, je gréais 6.5 m2 de Régate. Il y avait de belles vagues, du vent, et surtout des Copains

A SUIVRE

J' AI RETROUVE QUELQUES PHOTOS

.

11_03_2010_1_1

Vers I Scodi Neri, avec l'onde, sans harnais et wishbone Teck

.

11_03_2010_1_2

Il n'y paraît pas ! Je suis en 3.5 m2, le vent souffle au large en Coup de vent d'Ouest

.

11_03_2010_1_3

Il y a 33 Ans !!! Une autre génération et pourtant, à bord de cette Board, le Paddle existait déjà, nous jouions avec ou sans pagaie, travaillant toujours nos appuis et l'équilibre sur l'eau et dans les vagues

.

11_03_2010_1_

Tester le Matos, de la Brise et la 5 m2 livre son profil hard top sail, divisé en deux par un Wishbone des plus rustiques: pas moins de 13 lamelles de Teck Thermo-collées