la_roche_noire

.

Nous sommes au Printemps ; un avril capricieux ! Les couleurs ont cette luminosité jeune et crue que se partagent le ciel et la mer. Le vent d'Ouest, associé à une bonne brise marine est soutenu. La mer moutonne.
Il n'a pas de Houle, pas de Vagues, aucun nuage dans un ciel limpide... Je remonte vers l'ouest, parcours des Milles de Côtes, au Vent ou Sous le Vent, gardant la Certitude que le Rivage livrera quelque part une perle à cueillir au cœur d'écume, au chantonnement du coquillage posé tout contre son oreille en rêvant.

Les vagues du vent et  les Hauts Fonds composent quelques  atterrages sauvages ; avec les mouvements d'ensemble que la Terre et les fonds dictent à la mer, s'enroulant comme par magie autour d'une Pointe, une toute petite houle émerge, l'onde naît, la vague apparaît. Peu importe la taille ; elle est placée, impose malgré tout la vigilance. C'est une invite à jouer de l'aile, à prendre le tempo de l'osmose
!

L'Île livre ses secrets, ces parfums qui dévalent les coteaux et leurs vagues de maquis dès les premières douceurs du jour... Le printemps inonde les tombants de fleurs ; la Bruyère arborescente neige abondamment recouvrant la feuillaison d'un épais manteau blanc, réminiscences de névés au milieu des collines.
Le Calycotome velu ( Calycotome villosa - Fabaceae - ) embaume, ses fragrances se répandent comme la brume. mirage flavescent. Il reste de l'hiver quelques îlots lumineux de Romarin tandis que lentement, la Lavande à Toupet recouvre les talus et  les aplats ensoleillés.
Nous sommes en mer, loin du bord, mais le rivage est là, tout autour  qui exhale des senteurs au goût fruité des saisons, des contrées les plus chaudes annonçant la floraison des immortelles de Corse.

2 ème Ecriture le 24.07.16

 

23_03_2010_2_1

Bruyère

23_03_2010_2_2

Romarin

Fin_du_Printemps_2

Genets de Corse ( Calycotome velu )

Maquis_

Lavande à Toupet

Si vous naviguez au Printemps, par vent de terre, alors vous sentirez au large toutes les senteurs du maquis, les immenses prairies bleues que la terre étreint longtemps, un songe d'Île

...

2 ème Ecriture le 4.09.2011