Virez le son et démarrez la Playlist, c'est mieux!

Découvrez la playlist Simple Minds 2 avec Simple Minds



Voilà un témoignage qui ne sera pas dénué d'intérêt !

C'était en Hiver, le Mistral froid cinglait, giflait une mer fumante. Je ne disposais que de ma 3.7 m2, la 3.2 m2 Zéta ayant abdiqué...

Le vent dans les Rafales toise les 45 Nœuds, peut-être et surement 50 ! Il était vraiment très fort !
Après un  Bottom / Roller bien emmené, ( en images sur le petit Clip ), revigoré, je repars vers le large ; à quelques dizaines de mètres de moi se dresse le tremplin rêvé et je me dis :

" Envoie Marin, c'est le moment, chauffe, chauffe " !
Je lance ma board, j'abats un petit peu, juste pour pouvoir sauter légèrement au Lof, avant de tourner ( c'est mon habitude pour gérer mieux la hauteur ) .
Manque de PÔ, j'arrive un cheveu trop tard, la crête écume déjà, fausse mon envol, la rencontre entre la vague et ma planche devient hasardeuse sur la mousse.
A cette vitesse et surtout en pleine brafougne, pas question de reculer, de tomber comme une M.... sans ne rien faire !
Alors je me cramponne et je balance aussitôt en Front, pas le choix " Man ", c'est Chô pour le " fossile glissant à grande vitesse ", le FGGV... Je me sens littéralement aspiré vers l'avant, étiré comme un sandow ou un poulet à la table des " Jacquouilles " ; l'impression est terrible. Elle m'engage à fond dans la rotation verticale et à ce stade, j'essaie de tourner droit, derrière la lame, il y a de la taille et le mât de ma 3.7 ( 3.80 m ) passe sans heurt.
Le Salto éclair est tourné, merci à la Gym et surtout à ces réchappes maintes fois travaillées.

Heureusement, l'abattée a été bien engagée sitôt avoir quitté la vague !


Le fin mot de cette histoire


A chaque fois que j'ai lâché, en Rotation Avant, je me suis blessé !
Surtout, rester maître de son Matos; il vaut mieux piquer du nez avec la têtière que se retrouver catapulté dans le Matos, de très haut, sur l'aileron ou autre.
Alors, Hardis les Gars! souquez dur et tenez bon la lame et les airs, encore plus sur les High Jumps Airlines

 

20100130151659_1_