mardi 28 décembre 2010

LE SOUFFLEUR DE VERS

      A chaque vague, le jour renaît de la nuit profonde. Je participe de  l'élan clair et multiple de la mer rendue en quelques points retirés de notre souvenance ; ultime rencontre ...Voyage au cœur de l'eau et de ses camaïeux inimitables. Le soleil est sur le point de nous quitter. Le  temps revient aux grains et aux aquilons, sombre comme le silence. Et pourtant, il est des lieux où la lumière jaillit de l'obscurité. Comme si l'eau de roche lançait  une dernière oeillade aux mondes  d'en -... [Lire la suite]