NAVIGUER_AVEC_DE_GRANDES_VOILES_

Archives Années 2000


Il faut être patient en ces temps-ci pour attendre le vent et les vagues ...! Le froid prévu est arrivé.
Voici un petite contribution - technique et aussi évolutive comme le Matériel que l'on nous propose aujourd'hui sur le marché - utile, opportune, surtout les jours de coup de vent épuisé ou de calme estival, de brise légère.

LA TAILLE


Dès 5.3, on peut considérer que la voile est grande; 5.7 / 6.1 / 6.4 m de Vague devient aussi fréquent.
A cela, il faut donc adapter la taille et plus encore le Volume, voir le Programme de sa planche;

D'autre part, ne pas lésiner sur la qualité du Mât - Un Carbone 75 % et pourquoi pas 100 % pour la légèreté et le nerf, c'est mieux, si on peut !

LA PLANCHE

- Avec de telles surfaces, on opte pour une Vague pure et un Volume conséquent;
- Ou franchement pour une Freestyle-Wave, qui peut atteindre les 100 Litres, voir plus... Il dépendra de la corpulence et des options prises par le Rider.

LES RÉGLAGES

- Reculer un peu l'Aileron, Avancer le Pieds de Mât - 2/3 Avant
- Bien avancer le creux de la Voile en souquant à l'amure pour gagner en équilibre et maniabilité
- Réajuster ses bouts de Harnais et surtout les régler en fonction de la Hauteur du Wishbone; voir sur le cliché ci-dessous, les bouts sont centrés et surtout les deux attaches très rapprochées pour affiner la conduite au Corps; un point suffit à tenir la voile au harnais

L'AILERON

Tout dépend des Conditions ( Courants, Lightwind, Surface de toile, Spot orienté Side à On Shore, Vents irréguliers, Clapot ou Glacis, etc ... )

Pour ma part, je préconise toujours la Limite Inférieure, soit, toujours plus petit que grand ( je privilégie plus la maniabilité, que le Cap et la Vitesse ) - bien que l'on puisse concilier les deux suivant le niveau et l'habitude, le style de navigation

 

ÉVOLUTION

Il faudra penser à garder dans les manœuvres la main Avant assez proche de la poignée pour faciliter le passage de la voile aux changements d'amure et éviter aussi les déséquilibres, les surcharges et les mauvaises réchappes préjudiciables au dos...

PRÉVENTION

Attention, les leviers sont très importants, les portes à faux également et les blessures au dos fréquentes ( Lumbago - Pincement discal - Froissement, élongation musculaire, etc ... )
Il convient d'être préparé musculairement; en effet, la surface de la voile, son poids, son inertie et sa vitesse de déplacement ne vous concèdera aucune approximation dans le maintien et la posture du Corps, du Centre de Gravité.

AU PROGRAMME

Pour ma part, en Surf, je tente toute la panoplie des moves qui me sont familiers....
Quant aux Sauts, avec de grandes toiles, je m'en tiens aux plus basiques ( Une main, Jumpino, Backside Air, Aerial Jibe, Table Top,  enfin tous ces sauts où le corps ne risque pas la blessure ou la chute violente, étant souvent suspendu au Matériel)

- D'autre part, il est plaisant au Surf Backside, de flotter sur sa voile, d'en prolonger les appuis pour bien relancer - Voir les deux clichés, en 5.7 M2 DRX - et Planche 2.60 m Sun7 Single Waveboard

Sur Pinareddu, 5.7 M2, le Backside sur la vague se prolonge, la puissance est là, la planche s'allège, l'Aerial est propice, il faut en profiter! Une grande voile génère une énergie terrible à qui sait la canaliser !

Frontside 5.7 M2 sur Punta