" ... Le rivage devant moi murmure lourdement. Cette plage tropicale m'a rendu le murmure de l'enfance. Mer, ô mer, partout la même, mer que j'entends et qui ne parle pas, mer que j'aime et qui ne m'aime pas, lien inhumain entre les hommes divers.
Les pieds frais de mon enfance me sont revenus dans cette écume où je patauge... "



Lanza Del Vasto
Ceylan
Le Pèlerinage aux Sources
Page: 1 & 2
Édition : Denoël - 1943 -

 

Reef_perdu