mercredi 30 mars 2011

LE PSAUME DE L'EQUINOXE

    Ta lumière éclatait alors O terre de sangLes automnes luisaient comme des armures Ruisselaient d'or parmi les sables Et les panoplies du sommeil Irradiaient des braises de soie Je cherchais mes amis Dans des rêves de solitude Ma nuit ardente enfantait des aurores de feu Quand pourrai-je revêtir La parure des oiseaux de fête Reculer les limites des cieux Laisser couler des fleuves d'albâtre Dans la pureté de mes mains lucides Anéantir les échos de la soif Et grandir dans l'ombre démesuréeNous marcherons haletait le... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 08:37:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,