Endémique du Pays Bonifacien, du Piale,  voici 

L'IRIS SISYRINCHIUM

Nous sommes en Avril et au bord des chemins, elle pousse seule ou en couple ! Elle ne s'élèverait pas à plus de 3 Mètres d'altitude et ne se trouve en Corse qu'en ces lieux. Face à la mer, l'éclosion est risquée. Les vents de Borée, le Grecale encore froid d'un mois capricieux et si changeant ne semblent pas la gêner. Mais quel éclat dans ce regard multiple et qui envoûte. Quelles délicatesses si près des flots et des vagues dans leurs infinies brisures contre les rochers incarnats de la côte Est, loin du monde.

Alors, si vous empruntez ces chemins d'aventures et en recevez les confidences d'un printemps hésitant, veiller à ne pas fouler aux pieds l'expression rare et solitaire de ces beautés retrouvées

Entre deux réelles et longues bordées de marin autour des îles, je reviens me pencher sur cette fleur pour lui consacrer une image, ce petit texte : osons et sortons un moment des travers envieux

!

16_04_2011

 

 Face à la mer

 

Une fleur seule pour unique camaïeu

Comme l'iris s'abreuve de bleu

Le jour uniment odore l'horizon

L' humble  floraison

Du large


Pensées d'un Marin