Oui, on peut rêver un peu ou oser, dans les bas fonds d'un quotidien qui n'évolue pas, de quelques équipements rudimentaires supplémentaires. Pourquoi cela ? Tout simplement et sans esprit polémique afin de dénoncer une situation plus que précaire, insuffisante, inadaptée à nos conditions insulaires . On peut aussi espérer qu'il ne meurt plus sur nos côtes ces dizaines de vacanciers pris dans la tourmente des flots dont la vigueur et la force ne tiennent qu'à des particularismes locaux

Un Environnement exposé

 

Des Vents Locaux puissants, capables de jouer les " troubles - faits " dans l'arène des vents synoptiques, de plus grande ampleur;

Un relief brutal, tourmenté et surtout une Île dont l'Altitude Moyenne frise les 600 mètres ;

La proximité de la Sardaigne et un Détroit redoutable;

La très Haute-Balagne et la présence d'un Centre permanent météorologique - la Dépression du Golfe de Gênes !

Le Couloir Rhodânien et surtout les Pyrénées qui canalisent ces Vents Régionaux très puissants que sont le Mistral et la Tramontane;

Un Fetch assez conséquent du Continent au Sud de la Corse mais encore bien plus vaste des Côtes Marocaines à la Façade Occidentale de notre Île;

Une évolution des conditions météorologiques qui peut s'avérer quasi imprévisible et brutale, soudaine, en des lieux très circonscrits et des zones limitées ( Phénomènes Locaux )

Un Sémaphore, celui de Senetosa, stratégique et pourtant sous équipé;

Une automatisation des moyens qui réduit à la portion congrue la présence de l'homme veillant sur le littoral, vers les points de fréquentation et de trafic pourtant plus qu'exploités et dangereux;

Un Contexte particulier

A l'ère de l'information et du multimédias, des nouvelles technologies, rien ou si peu n'est entrepris en faveur des pratiques nautiques de proximité et de loisir en perpétuel essor, en constants dangers aussi, il faut en convenir, avec un nombre de morts par noyade en contant accroissement, surtout l'été !!!

Il existe bien des Relais locaux, à travers les Capitaineries, mais qui ne retranscrivent que des données d'ordre général et dont les informations ne traitent pas de l'ensemble de ces données en temps, sur le plan des spécificités locales, en observations remaniées et actualisées, en moyens plus rapides et précis de corriger les prévisions, les décalages entre Bulletins et Réalités sur l'heure!

Une seule Balise dans le Grand Sud - A Tunnara - pour gérer des relevés, traitées du Continents ! sur Vintilegna; les Sémaphores donnent des Informations sur un Site mais certainement pas en divers points de la Façade Maritime concernée et la Corse, sur ses rivages tournés vers l'Ouest offre des centaines de Kilomètres de brisants, des Conditions radicalement opposées !

Où sont les bouées large, capables de rendre compte de la Houle et de l'état de la mer autour de la Corse ? Il en existerait Trois, qu'exploitent des Sites rares de Prévision des Houles ( Comme Prévisurf.Com ), traités en Bretagne !!!

Quant aux autres Balises de vents ( Trois installées ou figurant sur le Site Baston.fr ), elles sont le plus souvent inopérantes et, par vents d'Est, restent inexploitables ( Vintilegna ) ...

Quel est le rôle et surtout la responsabilité de ces multiples communes qui se désengagent vis à vis de leurs missions par voies d'affiches et de pancartes lamentables dressées sur les routes, lorsque l'on sait le nombre de victimes par noyades qui sévit chaque année sur leurs Territoires ?On ne peut recevoir le Tourisme et déplorer en même temps les décès par accidents littoral sur une Commune, rejettant les seules responsabilités sur l'inconscience, l'ignorance du danger, l'inobservance de la moindre prudence des estivants, des adeptes de sports extrêmes ...!

Aux heures pleines d'un Tourisme massif et lucratif, où sont les postes de Secours sur des dizaines de Sites connus et reconnus pour leurs attraits et qui peuvent aussi se révèler très dangereux

?

Vers un réseau d'Informations et de Données Météorologiques et Hydrographiques

 

- Quelques soient les moyens Techniques utilisés qui relèvent des Compétences des Fournisseurs, nous sommes en mesure actuellement de concevoir en Mer, dans la Zone Maximale des 5 Milles Nautiques, en des Points géographiques précis et selon un Quadrillage représentatif des zones les plus fréquentées :

 

Un réseau de Balises Anémométriques dont les relevés seraient traitées en Amont sur un Site Web, mais plus encore dans les Capitaineries des communes ( Affichages ou Adresses Internet de ces Capitaineries )

Un réseau moins conséquent mais plus précis de Balises Off Shore, Littoral et Zone des 20 Milles pour transmettre les relevés de Houle et aussi de vents, que l'on pourrait associer à l'existant, dans un premier temps;

Réhabiliter des Structures comme ces Sémaphores déshumanisés de Sénétosa ou autres sur le Pourtour de l'Île

Bien évidemment, il ne s'agit que de poster ces instruments de mesure en des zones qui en amoindrissent les coûts et le traitement des installations - recours aux sources d'énergies renouvelables -

.

Un Exemple parmi tant d'autres

Dans le Grand-Sud, on peut très bien envisager, de Capu di Muru à la Pointe de Vardiola les Zones ou Points suivants :

_ Capu di Muru - Campumoru/Prupià - Sénétosa - Les Moines - Les Bruzzi - Capu di Fenu - Lavezzi - Sant'Amanza - Cerbicale - Ruscana en plus du Sémaphore de la Chiappa - Etc ...!

Cela dépend des Affaires Maritimes .

 

Une explosion des Pratiques de Glisse et de Plaisance

 

On  le voit très bien, ces pratiques décuplent et les dangers avec ! Il faut de l'information et même si celle-là existe, véhiculée par les grands centres de Météo-France, elles n'en demeurent pas moins indispensables, utiles, salvatrices et surtout un excellent moyen d'appréhender un milieu marin complexe; entre les informations Large et Littoral il existe actuellement un vaste déficit qu'il serait opportun et urgent de combler !

C'est cela la mer, le Windsurf, le Kitesurf, la Voile, la Plaisance, la connaissance d'une île dont les principes très localisés et spécifiques qui concourrent à l'évolution du temps sont généralisables à d'autres destinations...

On ne fait pas de la météo à l'économie, une Météo Grand Public et un seul Bulletin général à l'ensemble de l'Île, renouvelé trois fois et pratiquement dans les même termes bien souvent pour deux d'entre -eux, ne saurait témoigner des écarts aux prévisions sur l'ensemble du territoire Insulaire les jours de BMS, de fortes Houles, d'intemperies, même si les usagers s'en tiennent à une fréquentation littorale! Ces Bulletins sont certes découpés par zones, mais leurs relevés totalement insuffisant en nombres et en renouvellement par manque évident d'outils. N'oublions pas qu'à l'Est du Sixième Méridien Est, l'évolution des Vents d'Ouest diffère, que la Tyrrhéniènne, de la Zone Sud de Maddalena à Gênes devient le théâtre de conditions parfois opposées, avec ses Houles contraires, comme en Méditerranée Occidentale d'ailleurs; notons ces épisodes dantesques de Combo SW /WNW pour les plus fréquents et ces nouveaux Avis de Très Fortes Vagues à la Côtes!

En outre, entre la Côte Est et Ouest, pour un même secteur de vent, les conditions peuvent quasiment décupler la force des éléments  ( Libecciu en Balagna et dans l'Extrême-Sud par exemple - Levante ou Sciroccu également, avec ou sans précipitations + Effets de Foehn très accentués ) menant l'étude des phénomènes à de la micro-météo! La vie est aussi à ce prix !

 

Il serait bon d'étudier et d' analyser le cours, la genèse et l'évolution de tous ces phénomènes et de les prévenir, pour nous, pratiquants des invites de la Grande Bleue et pour tous les métiers de la mer...!

Assujettie aux rôles préventifs qu'ont à tenir les municipalités, la Météo appliquée à la Terre et à la mer doit faire partie intégrante de la vie de la commune aux périodes estivales, chapeautée aussi par tous les Services Adéquats en Amont .

Quant à la lecture des Conditions in Situ, elle doit être proche de l'immédiat, du présent pour une meilleure pratique et jouissance du milieu marin. Trop de disparités touchent des pans entiers de littoral, livrant à eux-mêmes des foules aux éléments aussi imprévisibles que non ou très partiellement prévus

 

Anecdote

Je l'ai déjà évoqué mais elle est révélatrice. Le Grand-Sud, l'été. Un Bulletin Météo anodin - ESE 3 / 5 Beaufort, soleil, mer peu agitée.

Vers Erbaghju / Capu Roccapina en Journée : obligé de gréer 3.2 M2 et 60 Litres ! Je me trouve en présence d'un vent furieux, atteignant en tourbillons la force 10 vers les Moines...!

Des voiliers ne passeront pas le Cap Roccapina ! De retour vers Vintilegna, les véliplanchistes naviguent sur flotteur de Slalom en 5.5 / 5.7 !!! Leçons de choses dont je pourrais extraire de ma vie sur l'eau bien des épisodes, aux quatre saisons, dans les sens Tempête et chute brutale, voire renverse des vents ou Vents modérés suivis de Tempête locale, sans oublier, ces levées de houle mystérieuses et énormes venues balayer nos rivages du Sud de l'île.

_ Récemment, annoncé NE pour 5 / 6 Beaufort et Observé des Rafales à plus de 50 Noeuds de NNE pour la même ZONE !!!

Enfin, bien des adeptes de la Glisse et des sports nautiques parcourent des centaines de kilomètres, à traduire ici en temps de route, pour se retrouver en face d'une mer lisse, sans vent ou largement en décalage par rapport aux prévisions! Cet inconfort, si minime soit-il, est affligeant, dès lors qu'il propulse inutilement des usagers de la route avec ce lot d'imprévus! Mais il pourrait aussi prendre d'autres porportions en l'absence d'informations rôdées, suivies, suffisantes et couvrant notre Territoire Insulaire !

PUISSE CETTE CONTRIBUTION ET CET ARTICLE REVEILLER DE BONNES VOLONTES


MARIN

20091204130857_9_ 

Slab sur Roche Noire, en 4.3 m2 et 60 Litres, juste avant la tempête; elle se léve ( Prévu BMS Côte - 6/7 d'Ouest - Je n'ai pu repartir en Waterstart à deux cents mètres du bord et me suis laissé dérivé en nage tractée jusqu'à l'étang, au-dessus de Testarella-Punta...! Le vent atteignit en force Moyenne la force 9 avec des rafales à plus de 10 Beaufort; il souffla ainsi pendant plusieurs heures, balayant la mer !!!