DSC01170

 

REFLEXION

 

Corsica...Go56 présente ici une image, le tableau d'une nature enfin respectée, protégée. Une nature qui vous renvoie l'expression dépouillée et si vraie de la quiétude, de la beauté, de son épanouissement tels que nous devrions les vivre au quotidien sur le Littoral ...

Le Littoral, ce Patrimoine commun, à toutes et à tous, laissé et confié aux attentions bienveillantes de tous les éléments naturels afin que beautés, splendeurs et harmonies y déploient leur créativité, infiniment !

Car, convenons-en, on peut envisager de nos jours et très aisément, développement, activités touristiques et culturelles, en bord de mer mais en observant à l'égard d'une large frange littorale un respect total et incontournable. Les solutions sont légions, elles seraient aussi porteuses d'un développement, d'un intérêt toujours croissant, d'une fréquentation laissant augurer de fastes lendemain pour toutes et tous.

Et de grâce, ne déchirons pas ces collines et ces tombants de maquis et de verdure qui bordent nos côtes exceptionnelles. C'est non seulement un pari sur l'avenir mais aussi une source de richesses à venir inépuisables...!

Sachons intégrer, dissimuler, rendre accessible tous ces espaces uniques et spécifiques avec l'imagination fertile et bonne des hommes et non en exploitant de vains desseins, ces démarches de profits cupides et immédiats qui ne bradent et ne spolient que l'environnement.

A l'endroit où cette photo a été prise, il y a quelques années, s'étendait un affreux parking, des voitures colonisaient la dune, une dune tachée qui sentait l'huile et régulièrement lézardée d'ornières et de sillages de tout terrain.

Voilà ce qu'il aurait dû advenir de l'immense domaine de Cupabia / Tavaria - Laurosu et de bien d'autres sites plus que remarquables sur l'Île de Corse, sans oublier cette Côte Orientale, jetée en pâture bien souvent aux commerces tentaculaires de l'industrie mal maîtrisée !

Alors, si nous parvenions à nous mobiliser vers cet espoir commun, une Île, de la mer aux cimes renaîtrait, encore plus belle, plus attrayante, parce que ses habitants la loueraient et lui rendrait cette joie et ce bonheur d'y vivre en paix, avec tout le respect d'amour que nous lui devons, sans la défigurer

!

MARIN


 DSC01558