HIVERNALES

 

 

Une Île

Des flots et des cimes

Ses lointains azurés

Nouant et déliant les cieux

Ce vent partout présent

Qui ravit et qui emporte

Inlassablement

L'âme des saisons

Le chant des ruisseaux

La chevelure des vagues

Et le moutonnement infini

De nos pensées

Une Île

Si vague à la dérive

 

Une Île un instant

Nue

Evanescente

Un voile

D'embruns

 Une pluie d'étoiles

Cette empreinte miraculeuse

Et diaphane au suaire

Lactescent de la mer

Une île posée

Choeur de ciels

" Sur l'Autel de la Mer "  ( J. Brel )

A bord de la Folie 

 

SOLITAIRE_

 

FUSION_

 

TRES_GROS_TEMPS_

 

DEMENCE

 

 

DSC00444_1_