DSC07235

 

LOTI, HOMME DE MER PLUS QUE MARIN  OU LE ROMAN DE LA MER LOINTAINE

 

" La mer ! Il semble que ce mot en lui-même ait quelque chose d'immense, avec je ne sais quelle tranquillité de néant "

 

( ... ) Mais c'est une tranquillité de Suaire, qu'il retient, un hors-lieu d'épouvante doté d'une animalité confuse, d'une sorte de maternité tueuse. La mer, miroir mais aussi force obscure, est pour Loti un creuset alchimique. Dans chaque paysage marin observé se confond un décor plus intime, psychologique, qui en détourne la vérité première, le capte, le happe, l'accapare, prétexte d'un temps retrouvé dans lequel il se disperse autant qu'il se rassemble et se ressemble .

 

Contribution d'Alain QUELLA-VILLEGER

Page 137 - 138

Un Nouveau Monde ( 1850-1914 )

D'après l'Ouvrage : Mémoires de la mer

Cinq siècles de trésors et d'aventures

Édition : Folio - 2005 -

.

DSC02110_1_