La_Photo_de_Juillet_2011

 

IMAGE / EMMILA

 

Tout simplement pour conter les lumières et les contrastes d'un petit matin, les nuances et les teintes d'un Mistral estival dont ont avait quelque peu perdu les traces ou le souvenir.

Bordées au coeur de l'embrun et de l'écume que rosit le lever du soleil ... On le sait bien, les vagues et le vent s'aiment et s'embrassent dès l'aube comme au coucher de l'astre de vie! Entretemps, ce ne sont qu'échanges passionnels et fougues que la tempête ou le fort coup de vent orchestre sous les éclats violents du disque de feu au zénith.

J'ouvre mon âme à la mer en ces instants de pleine solitude et de perpétuelle découverte; l'émerveillement, le ravissement, l'étonnement au bord de l'émoi que l'on peut lire si souvent sur  le visage d'un enfant s'y révèlent en de tendres harmoniques

 

La_Photo_de_Juillet_2011