Front_retard__1__1

 

- WINDSURF -

PRATIQUES DE GLISSE TRACTEE /NON TRACTEE

En Préambule

Y aurait -il un âge favorable aux apprentissages ? Certainement, dans les phases de notre lente maturation neurobiologique, de cet éveil au schéma du corps propre que chacune et chacun d’entre nous perçoit, découvre, redécouvre au gré de la Croissance. Ceci dit, il n’est aucune entrave à l’apprentissage tardif, pour un débutant âgé, qui empêcherait de rêver un peu, de se faire plaisir et d’assimiler des Coordinations complexes capables de lui offrir des Surfs Back et Front Side, des Rotations et des Manœuvres sophistiquées dans les vagues . D'autre part, la taille du Swell importe dans une moindre mesure ; elle résulte d'une évolution toute naturelle de la progression du Rider, de son potentiel !

Les pré-Requis et les Dispositions

Certes, il est des terrains favorables à l’assimilation plus ou moins rapide de cette Culture vaste de la Glisse non Tractée et Tractée . Ne serait-ce que l’environnement, propice aux évolutions du futur Glisseur, son entourage, les invites qui le portent à se familiariser avec la nature et les logiques, les principes directeurs d’une activité bien circonscrite à ces milieux mouvants et inhabituels, dans les trois dimensions : la Glisse tractée et non Tractée ( Non Motorisée, Messieurs !!! ).
Le pratiquant n’en sera d’ailleurs que mieux desservi face aux problèmes posés par toute autre investigation connexes et dont il s‘évertuera à solutionner les problèmes.

C'est dire, les apports mutuels, respectifs de chacune de ces Pratiques envers toutes les autres, ces renforcements incontournables et sur-efficaces ... A haut niveau ne voit-on pas ces Champions Windsurfers évoluer du Surf au Kitesurf ...!

Quant aux dispositions, elles relèvent bien entendu du contexte dans lequel évolue le pratiquant; circonstances saines et entretenues où le Rider se maintient le plus longtemps possible en respectant une Hygiène et une qualité de vie on dira assez stricte ou du moins  prudente et entretenue.
L’activité physique doit être régulière, dosée, préparer aux types d’effort que la discipline requiert ; c’est un minimum syndical !!!

L’ Environnement

Des Potes que l’on observe et questionne aux Cd techniques et pédagogiques, en passant par le Multimédia et les Sites excellents en la matière, les Waveriders auront à loisirs de se cultiver, de disséquer le moindre Move, les plus subtiles coordinations, les styles évidents des champions, à haut niveau, de chaque Waverider de renom pour espérer progresser ! En effet, les moyens et les outils Multimédia sont d’excellents médiateurs dans tout processus d’apprentissage, de perfectionnement voir d’exigences à l’encontre du très haut niveau … S’en passer, serait de nos jours inconcevable.
En effet, deux points méritent l’attention :

_ En premier lieu, l’image autorise un retour, un Feedback indispensable afin d’analyser les causes d’erreurs, les points de maîtrise, de rupture, les actions starter des Moves;


_ Deuxièmement, l’image à elle seule, dans ses ralentis et arrêts commandés fixent une sorte de " forme du Mouvement " globale que l’apprenti Rider va fixer dans sa mémoire et dont il parviendra par étapes, au niveau de l’intention et de la réalisation à orchestrer la chronologie, les séquences. C’est un fait avéré : voir, s’imprégner, comprendre, déduire, corriger et, cela, avant et après, dans un cycle ininterrompu de réajustements.
Et il n’est parfois pas besoin de grand-chose pour franchir l’étape; c’est à ce niveau que se forge le capital confiance du sujet en plein Move !!!

L’Evolution des Matériels

Là, on ne lésine plus ! On prend de la qualité et surtout de quoi s’approcher le plus des exigences du programme et de l’option choisie. Donc, bien se renseigner, tester, comparer, être enfin acteur et juge d’une démarche qui se tient du début à la fin. En effet, quoi de plus efficace qu’un Matos bien réglé et qui réponde au doigt et à l’œil à la moindre de vos intentions, corrections, réchappes et coordinations ?

Que  signifie alors PROGRESSER en VAGUES ?

Évoluer peut-être au diapason de la course de la vague et de toutes ses caractéristiques afin d’en capter et d’en restituer l’énergie, les courbes. Optimiser les relances que la Section autorise, les sauts, les moves et les rotations que les tremplins vous permettent de tenter. C’est un premier point ! Le tout étant de réaliser cela avec un maximum de fluidité, d’aisance, de style, de radicalité, de prise de risque et d ‘amplitude.
Et bien, au niveau de chacun de ces Items qu’il faudra porter votre attention pour progresser uniformément et également. Aucun de ces paramètres très importants qui vont vous caractériser et vous construire ne sont à négliger, à minimiser.

Les niveaux ou les " Standards Spécifiques et généralisables"

A ce sujet, point d’affolement ! Savoir Jiber parfaitement et à toutes les sauces, sauter, et surtout être en mesure de porter le regard vers tout point visé en se privant du rôle organisateur de la vue sur votre Matos… Vous devez avoir intégré tout problème d’équilibration / Propulsion pour ne vous concentrer que sur la Lecture de la Vague à surfer.
D’autre part, et une fois cette capacité acquise, vous serez aussi apte à porter tous les réglages et modifications de l’angle Voile / Vent, promptement et,  pendant le riding sur la vague, être toujours très dynamique, rapide.
La liaisons Voile - Flotteur devra être parfaite pour générer de façon synchrone les réglages et les prises de carres, au meilleurs moment de lecture du Line Up !
Vous le voyez très bien, un Windsurfer ayant acquis ce niveau de maîtrise et d’aisance peut faire un Surfer redoutable et il n’est point besoin d’afficher des Rotations, transitions ou Moves sophistiqués, mêmes si ces derniers agissent en catalyseurs des processus d’évolution et de progression chez d’autre Riders …!
Vous l’observez, je n’évoque pas ici la Technique mais des Principes accessibles à toutes et à tous que vous pouvez vous approprier !

Les points déterminants d’une motricité à part

Terriens se mobilisant sur un support instable, il nous fut divorcer de réflexes invalidants pour nous livrer corps et âmes à de nouveaux appuis dynamiques capables de tracer des courbes à très grandes vitesse et dans des rapports à la verticalité, aux déséquilibres nouveaux;
Anticiper sera la règle et pour cela voir, décrypter, ce sont des évidences mais de plus, s’inscrire et se fondre dans ces déséquilibres, accepter les inclinaisons, les sautes brutales d’équilibre, la perte de repères labyrinthiques ( oreille interne et vestibule ).
A ce stade, le rôle de la Tête mais surtout du regard sera primordial dans le sens où il devient l’organisateur et le déclencheur de vos nouvelles coordinations.
A cela, ajouter tous les récepteurs et capteurs qui équipent vos articulations, tendons, ligaments, muscles, qui vous informent et corrigent maints placements du corps et actions motrices!
Complexe tout cela ! En effet, mais aisé à comprendre…
Alors, pour progresser dans les vagues, oublier les bords plus pépères, droits, ces aller-retour usants et jeter vous d’abord dans la houle, les creux, les petites puis enfin les bonnes vagues et tout glissera mieux. J’insiste sur les points que vous vous devrez d’optimiser, à savoir :
La vitesse - la radicalité - les fins de transitions au Planning - l’Amplitude - le style aussi et toutes les variantes associées aux plus simples choses.
Je le répète, possédant le Jibe et ce qui figure ci-dessus, vous pouvez faire des miracles dans les vagues, du moins au Surf et au saut classique ( Jump, avec toutes les variantes et sous les deux amures ) .

Concernant les Rotations, du simple au double, après, c’est le génie ou le très grand don !

Dites-vous bien ceci, qu’il n’est pas une ou deux écoles qui paient ; non, mais plutôt une appropriation toute personnelle du sujet apprenant dan ses  rapports Espace / Temps que lui imposent la ou les Rotations; je m’explique :
En effet, on peut et on doit se produire d’abord sur de petites vagues avant de se lancer sur de bons tremplins et à grande vitesse, très haut, c’est un préalable !
Mais il est aussi un Paramètre spécifique qui intéresse communément toutes nos pratiques extrêmes : il s’agit de l’Amplitude, de la Hauteur à laquelle s’effectue la ou les Rotations .
Pour cela, il faut impérativement s’habituer au vol, à la Hauteur, au Compromis Hauteur - Longueur et Temps - Maîtriser toutes les phases et les contrôles, réajustement. Et le Jump classique, le simple saut sur eau plate, au High Jump,  au one handed jump, etc … sont des exercices excellents de préparation aux Rotations avant et arrière.
D’ailleurs, ne vois-t-on pas ces High Jump, tête renversées, qui rappellent déjà cette volonté farouche de provoquer, de tenter un Pu sloop ? Superbe situation d’apprentissage à l’acquisition de cet espace arrière redoutable, mais ô combien important pour se placer ultérieurement dans la phase d’appuis du Push !!!
Une fois les formes de corps acquises - Rotations vers l’Avant, vers l’Arrière et combinées - il sera alors possible d’en retarder les déclenchements pour passer aux Late Rotations, soit aux Rotations Retardées, ou aux Doubles Rotations et  Combinées .
Un exemple : mes plus beaux Backloop, réceptionnés, ont bien été issus de ces High Jump, que quelques degré au vent ont commué en Rotation lente et parfaitement contrôlées jusqu’à l’amerrissage …
Et à travers tout cela, il ressort que l’on sert ses Progressions dès lors que l’on explore toutes les variantes possible d’une Rotation;
Exemple : passer du Speed Loop Freetsyle sur haut plate au Late highjump Frontloop, sachant qu’au sein même des Rotations avant,  ces Variantes sont nombreuses ; L’angle d’envol, l’abattée et la rotation elle-même n’affichant pas le même angle, les mêmes elliptiques.

Il sera donc déterminant de bien soigner l’Envol qui contient tous les paramètres de la figure à suivre. Et sur cette base saine et très technique, viendront se greffer les Coordinations Complexes de neutralisation de la voile, du placement du Flotteur en rapport avec l’axe du vent, les réglages favorisant l’amerrissage …
Pour ma part, j’opte pour la Hauteur au Jump et pour les Rotations, sachant que le Placement par rapport au Vent est crucial

LES FEED BACK OU RETRO- ACTIONS

Indispensables ! Se voir pour se corriger ; mais avant tout situer et reconnaître la cause de chacune des difficultés, des défauts qui apparaissent ! C’est capital, aller du Haut Niveau à vous, comprendre et surtout ressentir, décrire, formaliser le geste, en situer les faiblesses, les lacunes, etc …! Le reste viendra

Il n’y a pas d’âge !!!

Bien sûr, ne pas attendre 80 ans pour débuter et espérer envoyer sur une grosse Punta, un Spot Radical ! Mais se dire que l’on peut pousser très tard des Moves Extrêmes quand on ne s’est jamais arrêté, alors cela, c’est possible et souhaitable, recommandé même !!! Et dans cette voie, le mental, le moral, l’activité physique d’entretien ne sont pas un luxe mais une nécessité fondamentale, incontournable !

Le Surf et toutes ses évolutions sont sans limites pour celles et ceux qui souhaitent persévérer, quérir style et niveau, pourquoi pas se produire à un très bon niveau ?
Quant aux Jumps et Rotations, il faut vouloir, s’y atteler, passer le cap, oser, ne pas craindre surtout la chute et commencer par le début, avec des Éducatifs ; je vous ferai par de mon expérience, du fruit de mes recherches de Professeur d'Education Physique, des mes Bilans de navigation depuis plus de 34 ans !!! Ils m'ont aidé, aidé aussi des personnes qui souhaitaient trouver des éclaircissements au sujet de cette discipline énigmatique des Vague, du Wavesailing, du Waveriding...!

Le Travail, l’Entraînement sur Eau Plate et Vent Fort

Ne pas hésiter, insister, explorer, tenter, multiplier toutes vos actions en vue de les transposer dans les vagues : Surf - Sauts - Transitions / Freestyle  - Relances - Enchaînement ! En effet, " après un gros Move, fais autre chose, continue !!! " dirait la maxime ...!
Pour cela, on peut rester sous-toilé, sur-toilé, pour parer à toutes les éventualités et y remédier. C’est bien certain, une vie ne suffirait pas à épuiser ce vaste domaine de la Navigation dans les Vagues où l’on doit développer non pas seulement des Automatismes mais bel et bien de réelles aptitudes, de réelles capacités adaptables et non stéréotypées, des réponses opportunes à chacune des circonstances qui se présentent.
Un bon Rider envoie suivant les conditions à faible hauteur, sur eau plate mais il est aussi capable de s’adapter et de sortir un High Jump Late Forward - Stalled Forward Loop - !!!
Cette règle s’applique aussi au Surf Front et Backside, aux Moves Bâbord et Tribord Amure ; tout cela n’est pas évident et il faut savoir ne pas se perdre, cibler sa progression, bien se documenter, procéder par étape et pas être  gourmand .

 

Je poursuivrai ces réflexions sur l'Esprit de la Glisse en général ; mais pour tout ce qui est du domaine spécifique : Rotations, Surf, Transitions, Enchaînement sur la même vague, Hit ou Contest, Etc ...! reportez-vous aux Nombreuses Catégories du Site / Blog, Colonne de Gauche .

Sachez aussi que j'écris, je poste mes Articles, que je les reprends et les ré-actualise en fonction de mes Lectures, de mon Vécu, de mes Observations, de l'Evolution même des Pratiques...

A SUIVRE DONC, MARIN