NAVIGUER_SOUS_GRAIN__SCODI_NERI_SPOT_CORSE_DU_SUD_

 

Ce jour - là, la mer et le vent se révélèrent terribles. Les prévisions aléatoires annonçaient un Grand Frais de secteur Ouest-Nord-Ouest, le vent dominant... Mais les Bouches et le Détroit de Bonifacio en décidèrent autrement. Ils devinrent le théâtre immense de grains pluvieux et de violentes.

" Emmila ", se mit à l'abri, sous le vent des rochers ocres de " Punta Maiori ". Elle tenta de filmer mes conditions de navigation, un solo engagé. Une lame splendide déferla à quelques dizaines de mètres de la pointe rocheuse qui l'abritait.

Quelques  minutes plus tard, après la mise  à l'eau, je ne pus remonter sur ma planche. Le tant avait forci,  décuplé par la force invisible des grains, comme si chaque goutte de pluie  alourdissait les nuages qui s'abattait au diapason des fortes rafales.

" Emmila "  ne distingua  plus que la silhouette d'une aile sombre hanter la surface de la mer. Les ciels  confondirent leur  grisaille couleur étain. Je dû regagner le rivage, choisir d'atterrir  dans une anse cachée, après une bonne heure de nage, en luttant contre de forts courants, le ressac, des ondes si  fortes qu'elles me maintinrent à quelques mètres  du bord sans pouvoir le rejoindre, dans une eau plus profonde, si sombre" 

!

________________________________________