DSC03071_1_

 

 DOSSIER SUITE POLLUTION

 

Dans l'Article précédent - du 27.11.2011 -

vous trouvez un Texte et des photos, l'expression d'une colère aussi bien naturelle. Ici, la suite, en d'autres lieux qui ne sont pas très éloignés, juste pour témoigner de l'ampleur des Phénomènes de pollution majeure de notre Littoral. Evaluez les dégâts, regardez ces Fichiers Images Grands Formats en cliquant sur les titres soulignés 2 Fois

.

MIASMES_ASPHYXIE

 

Des croissants entiers de rivages sont envahis par des fragments de plastiques broyés qui pénètrent le couvert d'algues et le sable.

 

INVASION_TOTALE

 

Savoir que la mer dans ses transports aveugles n'épargne aucune portion de côtes en y déversant des plaques de Mazout et le moindre déchet. Lentement, les coups de mer enfouiront le tout définitivement.

 

ZONE_LACUSTRE

 

Les 2 Photos témoignent. Ici, autrefois, il y avait une vaste zone Lacustre, on dira un lagon qui communiquait largement avec la mer, parfaitement délimité physiquement. Les eaux des vallons l'abreuvait en amont, tandis qu'en aval, la mer était stoppée par un cordon lagunaire conséquent et solide, une vraie dune. Alors, cette nappe d'eau était claire, saine, bien circonscrite par la végétation, un substrat végétal spécifique et aussi adapté.

Que s'est-il passé ? Avec le progrès, la fréquentation estivale grandissante, l'appât du gain aussi, on a apprêté cette immense plage. Les surplus d'algues et également les détritus que vous voyez sur ces clichés, apportés par les hivers et les coups de houle, ont été déversés en lisière de lagune, entassés ; la mer a fait le reste, elle a poussé des tonnes d'algues et de sable dans la lagune ...!

Celle-ci s'est engorgée, comblée, une végétation hybride, inextricable s'est imposée sur ces nouveaux marécages insalubres d'eaux stagnantes où la vie étouffe et la Lagune a perdu les 2/3 de sa superficie. Observez la périphérie, les algues couvrir lentement une nappe glauque et visqueuse... Mais voyez le cliché ci-dessous qui témoigne du travail des Caterpillars, avant la saison !!! C'est vrai, il faudra loger du monde ... C'est terrible !

 

TALUS_ARTIFICIEL_ET_REMBLAIS

 

Pour parvenir à cela, on a tout simplement rompu les Protections en amont de la plage, les clotures - bien trop fragiles et inadaptées - déstinées à préserver les zones de Reboisement qui ne sont ni plus ni moins que des WC publics souillés, malodorants, des déchèteries ! le tout donc à moindre prix pour des profits maximum, sur le dos du Patrimoine Commun !

 

DEGRADATION_ESPACES_SENSIBLES

 

DSC03066_1_

 

Croyez-le bien, il n'y a ici aucune exagération mais seulement une profonde consternation. On peut tout envisager, mais pas ce Mépris, ces Insultes à l'encontre de notre Terre, de la Nature.

Là où il y a avait de vastes zones de fraies, migration du poisson, faunes et flores, ne subsistent plus que ces tapis immondes d'ordures, de plaques de mazouts cachés et incrustées, de plastiques énormes roulés, roues, bidons, tissus polyester, composites broyés, micro-billes, macro - déchets pétrolifères, emballages industriels, tubes immenses de PVC, polyuréthane et Polystirène expansés. Vers les hauteurs, on construit, partout... Les collines et les tombants perdent leurs ouvertures vers la mer. L'homme colonise, s'impose, bouscule, casse, chahute, chamboule la terre, une Île qui deviendra un colossal chantier, le déversoir d'une Europe en mal de rares espaces naturels. Notre Île, dans les aspects et les beautés que nous aurons légués nos Ancien est en voie d'extinction, de pourrissement. Le progrès, l'évolution, ce n'est pas cela ! C'est avant tout l'harmonie entre les fins et les moyens, le profond respect de cette Terre qui nous porte et nous voit naître !

 

Par Ghjorghju d'OTA

DSC03043