DSC05741_1_

 

Les Photos ont été prises le même Jour - Bannière du Blog et celles-ci ; En regardant les Clichés, on sait pourquoi les Habitués du Coin et Grands Voyageurs l'on appelé : " le Petit Hookipa "; ce n'est pas sans raisons


GERBE_SIDE_OFF_


Une précision s'impose concernant : " le Petit Hookipa ", cette Bannière du Site où l'on remarque que le Vent a Renversé, SW, par Houle d'ESE ... Un Grand Jour oublié dans les Arcanes de l'année 2002, Octobre ! Ces dédales de Vagues coiffées par les vents de Renverse lourds et puissants mais aussi capricieux, dévalant des flancs de la Montagne et qui s'engouffraient dans l'immense Baie de Pinareddu - Vardiola ...

Nous ne sommes plus loin de A Ruscana, l'Îlot pétré, aux pointes hérissées ; un vrai un brise-lame qui témoigne de la force des éléments déchaînés de l'hiver ; au fond, un Reef, des dalles de roches qui gagnent le large comme une langue, une jetée sous-marine, des courants aussi qui s'en reviennent des rivages et poussant vers les profondeurs. Les plus hautes vagues cabrent comme des chevaux ailés avant de déverser des  montagnes d'écume d'une blancheur éblouissante, de neige.

Une 2.60 m SUN7 et Voodoo 5.00 M2 ; dans les claques, le vent toise les 7 Beaufort, cela devient dur à tenir, à étaler d'autant plus que l'Orientation du flux lui permet de percuter de plein fouet les Séries qui n'en fissent plus de déferler, de dérouler, de se reformer jusqu'au bord, d'ouvrir en Droite et en Gauche.

Un saut en fin de Section, pour voir la Baie, à l'Abattée ! Au-dessus, la Tour, la gardienne des lieux. Vision séculaire des marins empruntant l'incertitude de ces golfes et de ces baies ouvertes au large, dominés par tant de mystères et de silences prémonitoires.

Ces lieux glacent, effraient les jours de gros temps et l'on rapporte que certaines lames dévalent la mer en surgissant aux environs de A Ruscana, à plusieurs Milles de la Côte... Oui, il est des trains de Houle étranges dont on se prend à croire qu'ils seraient générés dans les grands fonds, vers ces fosses abyssales de la Grande Bleue, insondables. Il est vrai, qu'entre la Tyrrhénienne et la Botte Italienne, des Masses d'eau gigantesques remontent avec la tempête de Sud-Est et sont compressées vers le Nord, obliquent et percutent notre Île sur sa façade Orientale. Ces coups de temps sont à surveiller de très près tant les Conditions de Navigations sont rares et belles.

Les Vents et les Vagues s'apprêtent alors à décliner l'ellipse, l'orbe, l'antre cristallin et éphémère de nos folies. Une Île consent à se prêter et à s'offrir aux vents doux de l'été indien et aux marées ; et lorsque elle draine l'eau, les rochers et le sable depuis les monts vertigineux, les torrents encaissés dessinent inlassablement les rivages en les recomposant à sa guise. Quant aux chapelets d'anses, de baies et de golfes, ils orientent les courants et mille forces invisibles qui commandent au respect, à l'humilité... Alors, nous voyons éclore sous nous yeux le vrai visage insulaire buriné par les vents salés, sans âge, déraisonnablement beau et authentique, ces traits que l'on ne voudrait jamais voir balafrés à  coups de pelleteuses et de béton.


1 ère Écriture le 18.06.2012


Renverse_Est___Sud_Ouest

L'Aisance d'Un Site Placé Side Off - 360° Inside -  Petit Hookipa - Archives 2002 - M56