mardi 26 juin 2012

PER A TARRA CORSA

  J'ai souvent évoqué les simlitudes qui pouvaient apparaître entre les flots, la mer et la terre des sommets ;  les éboulis, les morènes colossales que les hautes montagnes déversent jusqu'aux rivages. Bien que figées, polies par l'eau et les vents, ces volutes de pierres mordorées semblent se mouvoir et onduler. Alors, vers l'infini et dans l'azur,  l'univers prend forme, il se détache et vogue avec les nuages, comme des pensers d'îles. Et les crêtes et les cîmes dansent au-delà du regard, ricochent et se perdent... [Lire la suite]
Posté par marin56 à 07:32:00 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,