La mer du vent réserve toujours des surprises surtout lorsque les houles lointaines se font secrètes, lorsqu'elles ne consentent pas à relâcher un moment vers les rivages bondés de l'été, ces langues de terres surchauffées à blanc par des vents nocturnes de provenance inconnue...

C'est bien vrai, nous touchions en pleine nuit des températures de l'ordre de 34 / 35 ° C au plus frais de la brêve obscurité de Juillet. Le vent souffla avec rage, fortement rivé au Sud, semblant venir des plus cruels Ergs Sahéliens que les confins du Sahara projetaient à la face de l'Occident en vacances..!

Rappels de la Nature à la Terre des Hommes !

Il flottait dans le Ciel de Balagna comme un air de Voyages, quelques suavités pimentées de " Musiques Métissées ", de Rencontres essentielles ; nous montions pour danser ensemble un flot de Diversité inattendue, remarquable, pour danser au diapason du Coeur et de ses Artistes de toujours en lutte contre les conformismes !

 

A SUIVRE - UN AUTRE JOUR EN BALAGNA / CAPICORSU -

 

1_20090110040111__1_

!