dimanche 4 novembre 2012

LE BLUES EN PEINTURES ...

      J'ahane, la pensée dit vague !...  le Corps lourd, ce lit, silhouette empreinte de poussières qui attend patiemment que létalité, vacuité, ipséité s'accomplissent et " né-hantisent " enfin recouvrées. Loyalement, je préfère condescendre  à l'azur, au bleu, un air un tantinet Blues, Gospel qu'entonnent çà et là  les vents et les orgues insulaires grenues. Une invite où le chant pérennel des nuages signerait sans trahir les frontières infinies de l'ailleurs, de la soumission, de la complainte... [Lire la suite]