" Toute l'intimité de l'eau se resonge en silence aux contrées de la toile "

St John PERSE

 

1_battersea_reach_james_mac_neil_whistler

 

 §

Ce qui me fascine en peinture à travers les marines - entre autres thèmes que le grand art loue-  ce sont toutes ces évocations du monde de la mer, nuancées, lumineuses, contrastées et si chatoyantes ; les compositions et les penchants, les affects aussi de l'artiste où demeurent bien sûr leur propension et leur talent à restituer ce qui reste du domaine de l'émotion, du ressenti, du vécu, de ces interférences si secrètes qu'ils entretiennent entre une vie et la réalité ; cette réalité du moment qui darderait vers eux les rayons de l'enfer ou du paradis, les lueurs éteintes, tamisées de l'hiver où l'embrasement d'un printemps rendu à la joie, l'euphorie, l'ivresse de l'animé, de l'inanimé.

Et il n'eût point fallu que la toile, l'oeuvre, le tableau fût sophistiqué, chargé, empli de mille détails pour ce que celui-ci en restituât une profonde charge émotionnelle, affective, ne déclenche un attrait insoupçonné, à la limite de l'inexplicable, du mystère. Un seul camaïeu, deux couleurs majeures suffisent à bouleverser, à émouvoir le regard et l'âme de celui qui les reçoit dans la plus grande intimité et la solitude, le silence d'une rencontre.

Après tout, le peintre, l'aquarelliste s'exprime d'une part et d'autre part intègre une scène, une pensée, une idée, un fait qui les marque et les interpelle. Ainsi, la mer, prend avec eux, par eux, tous les visages qu'il nous soit donné de voir, d'imaginer, de rêver et surtout de découvrir à terre, sans qu'il fût en fait nécessaire que l'on prît à bord part au voyage, à l'évasion physique ou temporelle pour l'aimer.

Et puis, face à l'oeuvre, aux marines, ils sont ces désirs, ces souhaits, les domaines du songe et de la rêverie venus apaiser au seuil de la privation, de l'impuissance, de la crainte ou de la vénération, tout ce que l'océan  nous inspire au plus abscons de l'être, de nos rapports à l'existence, à l'inconnu et à l'inhabituel.

Contempler, regarder, pénétrer une toile, n'est-ce pas aussi découvrir d'autres liens chers à l'instant tissant une scène plus dense, plus riche, féconde. Y verrions-nous alors d'autres charmes, d'attraits, de proximités illuminer des horizons où les couleurs, les pigments, d'heureux mariages donneraient aux motifs la force des mots, le chant de la rime, la constance et la conviction du poème ? 

Ecrire, Peindre, Composer et Chanter, Jouer d'un instrument, n'est-ce pas là le témoignage accompli et sibyllin de l'esprit ayant résolument conquis et séduit le temps, donné vie à une nature morte ; Ainsi naquit le miracle de la vie, ne serait-ce qu' un moment, dansant en calligraphiant l'azur !...

 

§

 

1_james_mac_neil_whistler_3

 

1_james_mac_neil_whistler5

 

1_james_mac_neil_whistler_4

 

1_james_mac_neil_whistler_8

 

1_james_mac_neil_whistler__13

 

1_james_mac_neil_whistler_6

 

1_james_mac_neil_whistler_arabian

 

1_james_mac_neil_whistler_7

 

1_blue_and_silver_boat_entering_pourville_james_mac_neil_whistler_001

 

1_james_mac_neil_whistler_16

 

1_james_mac_neil_whistler__14

 

Toiles et Tableaux : 

JAMES ABOTT MC NEIL  WHISTLER 

§§§