" La mémoire du silence nous rend aux temps immémoriaux, aux grandes solitudes de l'enfance " .

Gaston BACHELARD 

 

J'allais    par les silences intimes de l'azur
Confier  candide     mes songes aux flots
Afin qu'ils ne laissent jamais plus de bercer
Lointainement les tendres rivages du coeur
Mais les chars pesants de Noël filaient à travers cieux
Nuages en peluche hérissés de terreurs     Reflets
Suaires que  toutes les créatures de la terre et de la mer 
Offertes aux holocaustes  comme aux banquets fumants des rois
Qui gisaient là sur des tables diablement garnies
Monarques et prélats ouvraient de grands yeux sur le cours vorace des choses
Ces vastes plaines où valsent liesse et chagrin
Mais au pied de l'arbre vénérable  Au nom du Rassembleur 
Dans les champs     de retour vers l'étable
L'âne   le boeuf   l'agneau  le cabri et le veau cavalcadaient
Alors tous les enfants telle une clameur profonde
Aux sourires d'antan  à toujours bons  et  reconnaissants
Illuminaient sans frontières depuis l'infiniment grand
Leur visage bigarré  leurs yeux de joie ineffablement métisses
Ils entonnaient en choeur le cantique de l'Univers
La nuit des étoiles leur disait tous les bergers
Mi-anges ou ailés  séraphins  nappés de vent bleu dans la nuit constellée
Portant autour du cou un message   un lien de paix
Et si seulement Noël n'était que de l'âme  esprit sain
Sans présents de sang de torture et de faim qui vaillent alors 
Aux portes de la misère au fond de la guerre  Ô fatales rémissions
Qui eussent été pour un jour de trêve  en vain claquemurées
Sous le couvert du tout-puissant  dogme et de la docte raison
Noël fruit de l'imaginaire    Revenu de la mort
Semence  ferment  souverain des Mondes réconciliés
Germant sur l'autel de la vie sacrée    Sainte aura pour tous
Où l'aube communie d'un seul et même allant avec "  Frère Soleil " 
Tous les jours de blanche colombe que l'amour esquisse

§

Revu et corrigé le 04.09.3078

Écriture perpétuellement en cours, inachevée, comme l'existence

 

 

 

 

1_chagalladametevechassesduparadis__1_

 

Marc Chagall - Adam - Eve chassés du Paradis ...

 

§