1_135793737245

 

Cette Catégorie nommée  : " Mer et Religion "  porterait aussi sur la Mer et les Textes Sacrés, non circonscrits aux seules Saintes Ecritures ; cela va de soi ! Voici un Extrait de Genèse qui ne manque pas d'intérêt tant la fascination des hommes à l'égard de la mer est grande, vénérable. N'habitait-elle pas l'imaginaire des hommes depuis les origines de la pensée, ne fondait-elle pas aussi la toute puissance visible et figurée de Dieu, ouvrant la Mer Rouge au Peuple Juif arraché à l'esclavage de Pharaon par Moïse, inondant toute la Terre au Temps de Noe après que l'homme ait profondément déchu, désobéi aux recommandations divines  ? Tous les Peuples les plus anciens ne relatent-ils pas à travers la mémoire et l'oralité, une vague gigantesque qui aurait submergé le monde et la terre au-delà de tous les horizons, des frontières connues ? L'eau, arme fatale par laquelle Dieu frappe Pharaon, dessèche les déserts, inonde toute la Terre ! Le Dieu de l'Olympe Zeus, qui aurait aussi commandé au Déluge ; les dieux antiques de la Mer et des vents pactisant entre mythes et légendes profus en la matières, à travers les pérégrination d'Ulysse,  vêtant l'eau, les vagues, les vents afin de livrer leur courroux, de se dreser plus haut que les hommes rebelles et " raides du cou " .

La Mésopotamie serait également féconde en mythes et légendes autour des effets dévastateurs d'un déluge, des colères de la mer et des eaux ...

Mais à l'origine, avant  Thétis et Pangée ... Du temps de Genèse, au commencement des mondes, avant l'incréé ! Vertige de l'azur bercé entre l'infiniment grand et la goutte d'eau qui le constitue : l'infini ou l'éternel ; l'espace ou le temps, les deux, un incommensurable  défi qui eût engendré l'Univers en expansion perpétuelle et, à bord de quelques vaisseaux cosmiques, une Terre, deux ou trois, la mer, les vagues, des hommes  et le Surf depuis les origines, les peuples de la Mer détenteurs du fameux et légendaire Mana  !...

 

QUELQUES TEMOIGNAGES

 

L'Ancien Testament ou les Écritures Hébraïques nous rapportent : 

" L'an six cent de la vie de Noe, le deuxième mois, le dix-septième jour du mois  en ce jour-là, se fendirent toutes les fontaines du grand Abîme, et s'ouvrirent les écluses des cieux. Il y eut averse sur la terre quarante jours et quarante nuits ... Les eaux grandirent et s'accrurent beaucoup, beaucoup au-dessus de la Terre et toutes les hautes montagnes qui existaient sous les cieux furent recouvertes. " 

 

Venons au livre sacré de Popol VUH au Mexique qui rapporte que Coxcox fut " prévenu " du déluge, et eut le temps de fabriquer son radeau en bois de cyprès. 

Un légende chinoise décrit une vague qui touchait le ciel ...

Les vieux Indiens de l'Oklaoma évoquent toujours le temps où leurs Ancêtres avaient vu " des vagues hautes comme des montagnes qui couraient sur la terre, et l'une plus haute que les autres, faite d'une eau verte rugissante, s'avança sur les plaines d'Amérique " ...

Selon Bruce Bonney, journaliste, des mineurs auraient trouvé des fragments d'os enfouis profondément dans le sol, dans la vallée de Tanana en Alaska : ces os disloqués de mammouths, bisons et chevaux n'ont pu être ainsi écrabouillés que par un énorme raz-de-marée. Les savants seraient formels. Vague démesurée qui aurait été engendrée par l' attraction ou les effets d'une comète passant près de la Terre et qui aurait rompu le champ magnétique de notre planète. Cette vague aurait eu deux Kilomètres de haut, et galopé par-dessus les continents sur plusieurs milliers de  kilomètres ... Mais nous sommes déjà là dans les investigations scientifiques, c'est un autre sujet.

A SUIVRE 

§