On ne peut qu'apprécier ces Dossiers travaillés par Météo-France concernant l'évolution des Phénomènes Naturels et leur acuitisation au regard des changements climatiques que nous observons au niveau de la Planète, des Continents, des Pays voir des Régions. Nous l'avons vu, hier en Corse et sur les pourtours de la Méditerranée avec ces chutes de pluies cycloniques associées à de très forts vents marins. Le phénomène est à prendre très au sérieux d'autant plus que les Observations faites en mer corroborent ces données de premier plan ; elles intéressent les pratiquants de glisse tractée ( Non motorisées ) fortement exposés aux Vagues, leurs terrains de prédilections où ils évoluent...

Mais au-delà de ces ondes massives qui gagneraient des points situés largement au-dessus des cotes normales, habituelles ou même exceptionnelles, rajoutons aussi les dangers dûs aux actions d'affouillement des très fortes vagues qui viennent aspirer et emporter à la côte tous les arbres morts, les souches, les troncs, les détritus aussi que les torrents charrient depuis les hautes montagnes ; il y a là un risque très important d'accidents de tout ordre, même en navigation, par collisions avec toutes sortes d'Ofni ( objets flottants non identifiés ) - A ce sujet, je dois encore une fois rapporté de multiples rencontres avec ces Ofni, en Planche, ou je vis à plusieurs reprises mon aileron bloqué sur l'arrière du rail,  au seuil même de l'avarie ( perte ou casse de celui-ci, chute violente par arrêt brutal ! ).

C'est donc à Suivre, sur Corsica...Go56 

Voici le Lien du Dossier de Météo-France, pour rappel : lisez, c'est toujours très instructif, pour la connaissance du Milieu Marin, pour la Sécurité

!

http://comprendre.meteofrance.com/

pedagogique/dossiers/

phenomenes/vagues_submersion?page_id=15053

 

1_20121218110649__1_

Très forts soulèvements vers le Plateau de Vintilegna - Entrée des Bouches de Bunifazziu - Tempêtes d'Hiver ; ces vagues sont shootées de très très loin, au Zoom Optique x 30 ! De près, elles sont colossales, entre deux crètes, avalent plus de 2 Mâts de 4.00 m . Lorsqu'elles parviennent à la côte, elles soulèvent des troncs échoués si haut dans le maquis que l'on se demande comment cela peut être ! 

§