1_Pictures22 

Sur ce Montage, dont le Move date ( 10 ans ) - Sun7 260 Single Board et 4.40 Drx North Sails, vers la Vague de l'Outside Reef de Tunara ( Vintilegna ), on voit bien cet Appel au Lof sur la Rampe afin d'aller chercher de la Hauteur ; la vague un peu ronde et surtout la vitesse vont emmener M56 très en Longueur, d'où un Retard bien marqué en 4 de la Rotation et un 1 er Vol très long et aussi très déstabilisant ! 

Petite inversion entre les clichés 5 et 6, veuillez m'en excuser !

J'espère vous offrir un superbe Chronophotos réactualisé afin d'appuyer cette Contribution

 

***

Cette Contribution concernera les Riders qui possèdent déjà les Simples Rotations... Cependant, un Rider qui se trouve en phase de Perfectionnement, ou en cours d'acquisition vis à vis de ces dernières, peut si il le sent, envoyer plus haut ! 

Nous allons voir pourquoi et comment dans cet Article très important. En effet, les processus de renforcement et d'acquisition des principes directeurs des Rotations sont non seulement soumis aux dispositions d'ordre affectif du Rider mais aussi à son vécu ; son expérience  pourrait aller bien au-delà du bagage technique exclusivement Funboard et Glisse,  sauts dans les vagues...

On le sait, le saut requiert un certains nombre d'acquis qu'il ne faut pas transgresser ou zapper. Quant aux Rotations, elles exigent une maîtrise de l'Espace-Temps, avec perte momentanée de repères visuels, laissant à la Kinesthésie ( Sens du Mouvement et du Placement Corporel, Spatio-Temporel ) toute la place qui lui revient. Le rôle organisateur de la vue communément sollicité revient accessoire ou secondaire, bien que présent.

UNE HYPOTHESE DE TRAVAIL

 

En effet, si les Rotations entraînent quelques perturbations d'ordre affectif très sérieuses, allant jusqu'au refus, ( Crainte du Vide devant, phobies de l'espace arrière, pour les plus fréquentes ), il conviendra alors au Rider de s'en prémunir, de s'occuper, de se fixer des coordinations dans l'Espace - Temps susceptibles de s'en défaire tout en se plaçant et en se donnant de quoi ne pas angoisser.

CREDIBILITE 

 

Ces Situations et cette Analyse me viennent sur le Vivant : vécues, éprouvées et Ô combien efficaces, puisqu'ainsi, il m'arrive  encore de tourner et de poser des Rotations Avant et Arrière dans des conditions de réalisations très satisfaisantes, avec redémarrage quasi immédiat sur la Board ! Enfin, je tiens ces Analyses et ces études de cas personnelles d'une solide formation de Professeur d'Education Physique, Option Voile et d'un Brevet d'Etat. Cette précision importe en effet, car l'objet de ce type d'approche dite didactique est bien ce qui constitue le point fort d'une Double formation CREPS ET UEREPS en STAPS, caractéristique de ce Corps de métier. Certains en rient, d'autres Progressent ; il faut donc choisir et mon Objectif étant d'amener un Max de Riders, via le Web, à me retrouver, à lire, à échanger, à participer, à amender aussi ces Contributions, afin que l'expérience de chacune et chacun débouche sur des Articles Canons. En effet, il ne sert à rien de décrire les phases d'un Move si on en appréhende pas les principes directeurs, les tâches fondamentales,  les acquis du Rider sur les quels il va structurer sa démarche, toutes les stratégies autorisant le minimum de décalage entre ses capacités et l'Intention, sachant que rien n'est sujet à certitudes figées mais plus à enrichissement des Projets individuels.

Aller, un petit souvenir mais bouchez-vous les oreilles avec Linkin Park, ça déchire !


TRIP , "MARIN DE CORSICA...GO56 ". par testarella

 

 

1_Forward

 M56 - 2003 - Sun7 2.60 m et Voodoo 4.00 M2 / I Scodi Neri ( Roche Noire ... On voit, là aussi, cet Appel remontant très au Lof : avoir un bon angle d'attaque sur une rampe un peu molle, bien que le Move déjà présenté sur le Site dans les articles ( Rotation ) et dans la Vidéo : "  Sinfunia marina " ou : " Trip de Marin56 " - meilleure séquence au ralenti -  ( Dailymotion, Espace Testarella ), passera en Front Loop.

Mais il n'importe ! si en quête de repère, vous décidez de vous placer suivant une logique qui autorise les choix : Late Forward ou Front, sachant que plus tard, le Rider pourra sans aucune difficulté se diriger vers les Stalled Forward Loop ( Au-Dessus de 5 m de la crête de la Vague, ce qui déjà est énorme ) !...

 

CONSTAT 

 

Pour un Apprenant, il est plus difficile - Prenons l'exemple du Loop au départ le plus " effrayant "  :  le Forward Loop ! -,  de se jeter vers l'Avant. Cet engagement sans concession et brutal rebute, surtout si l'on a pris de la vitesse. Et pourtant, loin s'en faut, tout se passe pour le mieux quand on en perçoit les clés et l'issue naturelles...

Mais une fois le Move acquis par des procédés déjà évoqués dans ce Site, si le Rider vise l'Altitude et les Retards que celle-ci implique, il va lui falloir gérer un ensemble de Facteurs. 

LES FACTEURS EN PRESENCE

 

_ Il est plus difficile ( Affectivement ) de gérer un Appel au Saut avec un Vent Side, Perpendiculairement à la Vague ; la Confrontation est alors directe, tête et regard dans le Matos, et bien souvent, il faut gérer la Prise d'Altitude avec l'enclenchement de la Rotation ; les deux phases restent hélas quasi simultanées, ce qui n'est pas facile à gérer, ni souhaitable pour la suite des opérations la tête en bas !...

_ Lorsque le Rider arrive sur la Vague et le Tremplin en abattant, cela est plus naturel et facile; cependant, à ce stade, il maîtrise déjà parfaitement la Rotation, les phases du Premier et du deuxième envol autour du Point de Rotation haut placé qui lui permet de dérouler son Move à terme.

 

UNE PISTE DE TRAVAIL 

 

Si le Rider décide de s'élever, d'aller taper dans le Registre des Grands, monter Haut, très Haut : alors deux Options 

_  Il poursuivra avec un Appel franchement à l'Abattée, visant le Stalled Foward Loop ( No Limit ) ; 

_ Ou, s'il est moins aguerri aux Hautes Envolées, il optera pour un Appel  Travers, avec Lof Maîtrisé dans la Première Phase, destiné à le placer vers le Sommet du Saut dans les conditions optimisées de la Rotation, sur la " Descente " ; 

Entre Late Forward ou Front Loop, voire Stalled, il n'y plus donc qu'un pas.

Mais plus encore, cette situation que tout rider peut expérimenter quelque soit la Hauteur acquise, est des plus intéressantes en ce sens qu'elle l'habitue non seulement à gérer le Rapport Espace / Temps favorablement mais également l'Altitude atteinte, souvent aléatoire, variable, évolutive selon les capacités ; celle-ci  peut d'ailleurs s'avérer rebutante jusqu'au Refus de tourner et de lâcher au très mauvais moment ( dangers ) ....

D'autre part, rien n'est plus décevant ou dommage de voir un Rider ne plus assumer son Move sous la seule raison que celui-ci sortirait du cadre rigide de ses automatismes ou d'un vécu figé.

 

LA MISE EN SITUATION 

 

Elle est simple et s'adresse à celles et ceux qui déjà envoient, réceptionnent, se lancent sans Appréhensions majeures ; rassurez-vous, qui n'en aurait pas ?

Petites Vagues, Conditions plus Side On Shore, voire On Shore ( Vent de Mer, Houle ou Vagues sur Spots Orientés plus On que Side ) - Ne pas être sur-toilé, avoir de la Vitesse à l'appel, sur une Rampe assez raide mais surtout épaisse ( meilleur impact à l'appel, appuis moins fuyants = plus hauteur au saut ).

En effet, le Rider ne doit pas crever la vague, la traverser au risque de ne pas monter.

- Ensuite, engager à l'appel du Saut un léger Lof, que l'on va amplifier en s'élevant et tout en se groupant ; 

Pendant ce Temps de l'Ascension, où le Rider va regagner progressivement son Angle Travers au Vent / petit Largue, il  ramène son gréement au Vent, bien Groupé et Board progressivement abattue.

Ainsi, pendant tout ce temps du Placement, du Lof à Rétablir, il ne pensera et se concentrera que sur la Phase Active, à l'apogée du Saut et d'où il déclenchera sa Rotation, voile neutralisée et bordée.

Quant à la descente et à poser, cela se fera le plus naturellement du monde, le tout étant de bien reprendre le contrôle visuel de sa trajectoire et de son altitude restant à parcourir.

 

VECU ET EXPERIENCE

 

Pas plus tard qu'il y a deux jours, je passais ainsi dans la mer du vent, plus au large, un Late Forward splendide, très haut, déclenché alors que la spatule pointait les flots au sommet d'une Trajectoire travaillée au Lof puis à l'Abattée.

Dans d'autres circonstances, il eût été plus improbable de le maîtriser au regard de l'engagement plus frontal et soudain.

 

LE DEUXIEME ENVOL

 

Je dénomme ainsi cette Phase qui irait du déclenchement de la Rotation vers l'amerrissage. Certes, elle est aussi capitale. D'une posture bien groupée ( Corps et Matos ), le Rider peut soit : 

Retarder encore le Déclenchement de la Rotation, dans la descente ( Variable Hauteur / Gestion Espace-Temps ), soit ralentir la vitesse de rotation tout en se grandissant un peu ; vitesse angulaire amoindrie. Il se regroupera afin de prévenir l'action de Poser ...

 

EN GUISE CONCLUSION PARTIELLE

 

Voici une situation dite Fonctionnelle dont les variantes, les tâches ajoutées, l'évolution n'auront de cesse de se diversifier, de vous suggérer d'autres versions, d'approfondir et de mûrir votre style, d'en accroître aussi l'aisance, le Cran, l'effet esthétique, le rythme, l'amplitude et la puissance...

Cet Article va aussi  servir le Haut-Niveau, car on le voit très bien, ceux qui osent et passent des Loops très haut auront immanquablement résolu toutes appréhensions, meublé le temps Maximum passé en l'Air, fussent-ils à très haute Altitude.

 

A SUIVRE DANS LE SITE / BLOG 100 % WAVESAILING 

CORSICA...GO56