1_20130420111150__1_

Anecdote ou Témoignage, c'est au choix ; mais en cet instant, je ne pèse pas lourd, je ne suis plus rien que doute et angoisse sous l'eau et dans le bouillon ! Pourquoi ? Un Harnais Da Kine, et je le dis et le répète - de la grande marque Hawaïenne par surcroît - dont les boucles et les attaches ne se libèrent pas sous tension, vues qu'elles obliquent et vrillent dans leur logement ( sans oublier de dire que l'Inox casse également : bien, bien : ce qui est très grave, dangereux et ne saurait ne pas être repensé et repris par la marque ... Aussi, EXIT le produit et Adios.

Pourtant, combien de fois ne me serais-je pas " habitué et entraîné " à virer la boucle de Harnais, au bord, dans l'eau, à l'arrêt et au large, justement pour ne pas être surpris au CAS où !!!

Voici donc un CHRONOPHOTO relatant l'anecdote, un big Back Surf remonté tout en haut; il n'y paraît pas, mais la Vague est haute et puissante. Je flotte un instant sur la lèvre et disparaît avec elle, jusqu'au fond ou presque ! 

Là, le rappel me fait déchausser ( je n'ai pas lâché le Matos, le Mât aurait cassé ) ! mais dès l'abandon du gréement, le Matos repart en arrière, se fait aspirer et me revient dessus, sans heurt, mais il me plaque ( super le Casque ) : où est la sortie, je m'accroche au bout de harnais, via la boucle :  instant de panique puis retour au calme, il fait sombre, je suis assez profond, j'ai du mal à remonter dans le bouillonnement, à bout de souffle tout de même ! 

Que ce petit récit soit ainsi profitable aux Riders, on ne sait jamais ce que réserve une chute dans la vague, dès que celle-ci passe la barre des 2 mètres, les conséquences peuvent s'avérer dramatiques ! Mais le Harnais, quelle nullité ! je sais qu'il existe désormais des concepts et systèmes de larguage rapide par simple tirage sur une sangle - type Kite, largueur -  ; voilà donc la solution à un problème grave, à une carence et une incompétence de certains concepteurs.  Il en est tout comme les diabolos qui se déchirent à la 5 ème sortie, des carottes Inox qui pètent par pailles profondes dans l'acier - en vérité, un Inox qui n'a de marin que le Prix ! - Imaginez un peu un Front Loop, avec une carotte Inox qui pète ! Le Rider, la voile dans les mains, dissocié du Flotteur : déjà vu : très, très impressionnant, quelle rechappe acrobatique a-t-il pu assumer pour s'en sortir, ce qui n'est pas donné à tout le monde !...

MARIN 

1_20_04_2013_Belle_Belle_PUNTA_WSW

Manque de vent - Molle - à la Relance, ou bien la voile trop choquée ? Allez savoir ... On remarque qu'il s'en est fallu de peu pour échapper à l'aspiration et aller plus avant dans ce Renvoi subi. Leçon de chose, sûrement, mais il n'est qu'à ce prix que le résultat pourra être définitif ! Par contre, le Matos, à ne jamais négliger le moindre détail qui peut être fatal. A la Vidéo, le Mât d'une 4.3 disparaît entièrement, vertical !

§