1_DSC00689__1__001

Ici, 3.7 M2 et 75 Litres, ingérable ou presque !

Un jour, un Rider me confia : " Je ne navigue pas avec des mouchoirs de pôche " ! Puisse-t-il au moins le tenter aujourd'hui et ne point rester sur le sable par 50 Noeuds de vent moyen, en regardant ces toutes petites voiles évoluer dans de sublimes vagues, comme si elles eussent été d'une race d'humains vraiment plus petits !...

 

Pour naviguer et tenir le flot de la tempête, il convient de revoir un peu tout ce qui peut entraver ou perturber à nos dépens l'évolution dans un milieu tout autre, vraiment très hostile. En effet, la surface de la mer n'est plus la même ou du moins sommes nous dépassés par l'inhabituel, de surprenantes visions, des obstacles que l'on eût jamais cru possibles. La vitesse de la planche est telle que tous nos repères en sont changés et il nous faut plus que réagir vite,  mais anticiper. Concernant la navigation et les réglages, je m'étais à ce sujet longuement exprimé et il est bon d'y revenir, sous d'autres angles et aspects.

Lorsqu'on évoque le mot de Tempête, il faut également en appréhender les Forces beaufort, soit : 55 à 63 Noeuds; la Violente Tempête, au seuil de l'Ouragan !... Nous n'évoquons là que  les vents moyens et non les Rafales qui peuvent être violentes, c'est à dire dépasser les 25 Noeuds en plus du vent Moyen ; alors, faîtes le compte ! on arriverait à des valeurs en Rafales à près de 88 Noeuds, toujours pour une Tempête ... C'est ce qu'il s'est passé en 1999, avec Martin, du moins en Corse ( Sud et Nord de Corse ), cette Tempête ayant évolué - suivant les relevés - à la Force Ouragan : 64 Noeuds et Plus !... Effrayant, non ? 

Alors, lorsque l'on sait que de plus en plus surviennent des épisodes de ce type, en Méditerranée et par surcroît autour de notre Île, vers les Caps Corse et Pertusatu, une voile de 3.7 M2 n'est plus adéquate ! Il faut descendre encore, 3.2 M2 et pourquoi pas 3.00 M2, assorties du Mât en 3.40 m approprié ?  A n'en point douter, cette combinaion sera de nature à encaisser du très très gros temps. Mais cela ne suffit pas ! le FLOTTEUR ! oui, la planche, une bonne 75 Litres communément utilisée pour toutes les conditions, non seulement devient par trop volumineuse mais également présente un Ratio qui ne convient plus du tout à la surface de la voile par vent très fort.

Une bonne 60 Litres, voire encore moins fera l'affaire, n'offrira pas de prise au vent incontrôlable, maintiendra une assiette sur l'eau favorable à une tenue très efficace, surtout si vous optez pour une avancée du Pied de Mât sensible. A cela, on oubliera pas  de bien régler et d'ajuster parfaitement les Straps aux pieds de telle sorte à ce que ceux-ci soient bien logés dedans, bien engagés ; dans les très fortes bourrasques, cela paie et le contrôle de la Board est génial.

Mais revenons un instant aux données de navigation dans les vents très forts, lorsque les rafales dépassent les 60 Noeuds, en 3.2 M2. Que dire de ces nouvelles voiles de plus si ce n'est que les coupes, la répartition des Volumes, les profils restent sublimes ; que les réglages optimums ouvrent à loisir la Chute et libèrent un Max de puissance ; ajoutez à cela un Centre de Voilure très bas ( 3.40 m de Mât, Imcs 16 !!! ), cela devient de la pure folie ! On se prend à rêver au milieu de la tourmente où sauts et surfs deviennent aussi aisés que si l'on naviguait en 4.7 M2 !... Et je puis vous affirmer que les loops sont possibles et réalisables !

Rencontré en navigation des vents frôlant les 70 Noeuds en Rafales ! La seule combinaison d'une 60 Litres et d'une 3.2  M2 m'auront permis de poursuivre le bord, en remontant au lof, la voile n'ayant point claqué !... Etonnante surface et conception : à avoir dans son Quiver, juste derrière la bonne 3.7 M2 faisant encore figure de trop grande voile ! N'oublions pas le phénomène déroutant des fortes accélérations de la planche, avec ses soulèvements incontrôlables, ou lorsque le vent refuse et vous rabat le gréement avec une violence telle que le danger plane à tout moment

!

1_DSC00703__1_

La mer du vent déchirée, hérissée, creusée

1_20130202145142__6_

3.2 et Relance au Surf : bien plus aisée et équilibrée - Ici, on enregistrait sur le sable des rafales à plus de 55 Noeuds ( 57 Noeuds et 68 au Pertusatu ) 

1_20121210153452__9__001

Surpris par la montée du vent en fort Coup de Vent à Tempête - 4.3 M2 et 75 Litres -  tenir le flot est une gageure !