1_Punta_372 

Sur ce Front Loop Baston, la Position et l'angle de la Voile démontrent que celle-ci sera trop choquée ( vent très fort et ralentissement de la Rotation dans la descente ; le Camescope corrobore ). Quant au vide devant, hauteur, placement / vent, etc  : tout y est et renforce ce qui doit l'être !...

 

L'utilisation de la Caméra Embarquée - Communément dénommée Go_Pro - ne pourrait se résoudre à glaner uniquement de belles images ! son usage irait bien plus loin ; au-delà des séquences prises au Caméscope, certes très utiles aussi à travers les décomposés images par images, la Caméra embarquée donnerait quelque chose de plus, un supplément de vécu, de retour sur la pratique pleine et entière, bien plus ciblée pour le sujet agissant ! 

En effet et suivant la qualité des images obtenues, le Rider non seulement se plaît à revivre une expérience très précise mais plus encore, les conditions dans lesquelles s'est produit tel ou tel move, acrobatie, innovation, chute !...

Ceci est capital ! à lui de choisir parmi ces témoignages ce qui pourraît être la clé d'une réussite ou les causes de fautes commises et préjudiciables au bon déroulement d'un Move, de ses évolutions.

Le registre est immense, du Surf aux Jumps en passant par le Freestyle. Et c'est en recoupant deux sources d'images, propres ou embarquées et extérieures qu'il comprendra le dénouement de ses intentions.

 

D'AUTRES FACTEURS 

 

De la sécurisation à la motivation, l'éventail des ressources spécifiques de l'image embarquée est large ! Exploitons-le au maximum car bien des indices sont à relever quant au Timing, aux opportunités, aux réchappes initiées au dernier moment, enfin mille petites choses qui auront fait que telle réponse face aux sollicitations du milieu se justifierait ou non, devraient passer ou pas

EMOTION 

 

Bien des Moves suscitent crainte, peur et blocages !... Engager la Caméra Embarquée est un moyen excellent propre à en amenuiser les appréhensions. Ainsi, quelle que soit la hauteur d'une rotation, d'un jump, l'image embarquée pourra dédramatiser l'événement, surtout lorsque la Rotation engagée passe bien ; on s'habitue, à travers les Ralenti à visionner des repères très importants, organisant la rotation et son déroulement dans l'espace temps... A ne pas oublier ni négliger, ne nous en privons plus ! 

 

PRECISIONS

 

Suivant les images traitées, en effet, bien des précisions engageraient à des corrections essentielles ; pour exemple , une main pas assez reculée au Bottom, au Forward Loop, une board trop éloignée du corps, une voile trop ou pas assez choquée, le regard qui tarde à pointer l'eau lors d'une réception de Back Loop, autant de points et bien d'autres que le camescope ne verrait pas de loin !

On le voit bien, user de l'image embarquée et l'analyser de près, comprendre, revenir sur sa pratique, ses émotions, ses approximations, des points timorés à corriger ou à en amplifier les spécificités de nos coordinations, tout cela participe irrémédiablement à une progression 

 

MOYENS

Les Ralentis certes, mais aussi le défilement +/- rapide des images afin de se donner le rendu réel du Move, s'habituer à la hauteur, à l'amplitude !...

 

DE L' APPRENTISSAGE AU HAUT NIVEAU

 

Le principe restera constant, le même, aussi efficace et probant ! le Multimédia saura donner une marge de progression étonnante à qui l'utilise à bon escient. Des Evolutions aux Formes de gestuelles et de corps que les nouvelles pratiques exigent ou recèlent - du moins pour ce qui est du domaine de la Glisse et de l'Extrême - le sujet vit une véritable imprégnation de l'Image globale ; soit d'un Move pris et considéré dans sa totalité, soit d'une séquence ou d'un point clé, d'un enchaînement, d'une phase, d'une action starter ( Double Rotation et Combinée ).

D'autre part, tout semble s'inscrire et frapper une sorte de mémoire, visuelle, à retranscrire ensuite dans l'action et où l'écart aux intentions se réduirait par familiarisation et sensations resenties, un déjà vécu, une séquence à stabiliser.

Il y aurait là donc quelques hypothèses de travail excellentes, à ne pas déconsidérer. Pensons-y !

La fixation et les aller-retours incessants de l'image à la pratique autorisant également à mesurer justement les étapes et leur franchissement progressif lors des tâches à réaliser et les seuils de progression, les blocages ou inibitions du sujet en route vers un Move.

A haut niveau, nous sommes davantage dans le registre de l'ajustement, de l'affinement, du réglage sur des points dont on connaît les marges et l'importance des transferts positifs d'une situation à l'autre, concernant tous les critères et la maîtrise de l'exécution des Moves, en situation libre ou de Compétition.

Marin

- P. d'EPS -  

Multimédia,  aspects généraux et contribution -

 

1_Punta_388 

Revivre un départ en Aerial, bien dans la pente, tout cela est gratifiant et encourage à poursuivre ...