1_Marcilio_Browne_001 

Marcilio Browne

LES CONDITIONS DU DECLENCHEMENT 

 

Qu'est-ce qui différencie le Rider ayant assimilé parfaitement la Simple Rotation Avant de celui qui en engage une Double ? Peut-on évoquer les seuls facteurs d'ordre mécanique ou psychologique, traités séparément ? 

Les conditions et le contexte sont-ils aussi déterminants ? 

Le passage de cette barrière mythique, le franchissement de cette étape essentielle relèverait-elle aussi de dispositions particulières inhérentes à quelques sujets vraiment doués, prédisposés à s'engager plus que le commun des Riders !... Mettent-ils alors toutes leurs capacités et ressources au service d'une intention déterminée à franchir un cap redoutable.

A ce stade, il semble qu'il y ait bien des paramètres susceptibles de jouer dans l'accomplissement d'un tel Move, sachant que chacun d'eux sont indissociables de tous les  autres ! tout se tient, se coordonne, se déroule selon un plan non déterminé mais dont les séquences et les interférences inter -séquences sont évaluées et gérées par le Rider en action, à chacune des phases du Move.

Aussi, vouloir s'engager vers un dessein de Double Rotation Avant, c'est accepter de travailler à les chapitres que l'on vient de passer en revue, des facteurs de l'exécution purement mécanique et technique au vaste  registre affectif. Les Conditions, quant à elles, déterminent un cadre où la progression devra réduire au miximum les écarts entre le niveau d'acquisition du Rideur et les Sollicitaions du Milieu, sachant également qu'il en modulera les effets en contenant par exemple la Vitesse, l'Angle d'Envol, l'Appel du Saut, la Hauteur, la Vitesse d'Exécution, etc ! ...

La force du vent ne devant ici ne jamais constituer un handicap, un frein, tout comme d'ailleurs le choix de son matos et son adéquation avec les conditions  ambiantes- cela va de soi ! - 

 

LES FACTEURS D'EXECUTION D'ORDRE CINETIQUE / MECANIQUE

 

L'APPEL DU SAUT 

 

Il rendra compte déjà d'un Angle d'Envol abattu, avec beaucoup de vitesse ; d'autre part, on sait l'importance de l'Appel du saut concernant la Trajectoire du Rider en vol ! il ne pourra pas corriger l'inertie, l'amplitude, la force potentielle imprimée au Centre de Gravité de l'ensemble Matos / Rider : voilà un postulat physique qu'il convient de bien intégrer, surtout lorsque l'on s'engage pour tourner deux fois !!! 

 

"  LE PREMIER ENVOL "

 

Il contiendrait donc tous les Paramètres du Vol à plus haute Altitude, sachant que la première Rotation s'effectuerait avant l'apogée du saut, rapide. Pourquoi ? 

Parce que la composante de Rotation est si intense que le Rider devra se retrouver dans la configuration d'un Late Forward en engageant la deuxième Rotation, ayant par là aussi suffisemment d'énergie et de cinétique pour s'emmener avec le Matos dans le deuxième Vol.

Ce Premier Envol est capital, il place le Gréement très proche du Rider car celui enclenche un Grouper Border, Mât au Vent très prononcé et main arrière bien bordée ... Cette action, sur l'Abattée neutralisera parfaitement la voile en la Couchant dans le fil du vent. N'oublions pas que le Rider engage, autour d'un point dynamique de rotation, son déséquilibre. Il sera d'autant plus efficace que le Rider et le gréement décrira un arc le plus ample possible.

Les Inerties conjuguées du Rider et de son Matos leurs laisseront de la pêche au sortir de la Première Rotation ; nous sommes bien là au niveau de facteurs " gymniques " enclenchant la deuxième Rotation dans les mêmes conditions qu'une simple rotation.

Deux Maîtres - Mots : Vitesse / Abattée avant l'Appel du Saut 

 

LE REPERAGE DANS L'ESPACE / TEMPS

 

Il découle de la première phase ! le Rider sait qu'il maîtrise la Rotation à la seule différence qu'il va la boucler dans l'espace, bien plus haut, ne craignant pas l'atterrissage sur sa bord ! Il s'abandonne en quelque sorte à plus de hauteur et de vitesse de rotation, ce qui semble logique !

Car c'est ainsi qu'il doit sortir de la Première, comme si il n'en avait pas fait, devant en engager une au sommet de son saut ! A ce niveau, le Rider de Haut-Niveau gère, régule, contrôle, sait où il est, où il va !...

A ce stade du placement, on note souvent la position relevé du Rider par rapport à son Matos ; meilleure vue et lecture, indicateur d'un placement et d'un engagement toujours dynamique et en parfait déséquilibre, " entraîné vers volontairement " et non " chutant vers passivement " ! là est toute la différence ... Et quand bien même on évoquerait la Triple Rotation Avant, tous les Principes énoncés sont ré-investisables et Transférables sans risques

1_Un_petit_double_pour_Koster

P. KÖSTER choisit l'Option Altitude pour ce Double Forward Loop ( PWA  ) .  Il se retrouve en Stalled Forward, après la Première Rotation, du grand Art ! 

 

LES ROTATIONS / FORMES DE CORPS 

 

Elles ne sauraient tolérer un grandissement - Extension  du Corps, du moins jusqu'au milieu de la Deuxième déjà bien enclenchée ; le corps tonique, goupé va tourner vite autour d'un point ressenti et voulu pas le Rider ... Il va recevoir des Indicateurs lui rendant compte de son évolution et des ses déséquilibres - Rétablissements  d'autant plus qu'avec son Matos il restera solidairement proche. Ainsi, en flexion des quatre membres, il pourra opérer des réajsuements de Gréement et un contrôle de sa board à la demande ou  demeurer tel s'il se trouve correctement  positionné. A ce niveau, la vue opère de fugaces vérifications ; le Rider recevant des informations à la fois Labyrinthiques / Verticale et Proprioceptives,  Kinesthésiques / Mouvements du Corps. C'est dans le sens et la forme du mouvement qu'il recevra les afférences nécessaires à la poursuite du Move, au déclenchement des ces Actions Starters primordiales, aux corrections possibles.

 

LES ROTATIONS OU DE L'ELLIPSE 

La Trajectoire du Rider s'inscrit dans une Parabole parfaite : 1 ère Rotation dans l'ascension, la deuxième, dans la descente !

 

Bien se dire que les Doubles Rotations ne auraient être envisageables dans un plan exclusivement  frontal ! en effet, la vitesse angulaire et les composantes de freinage, de pénétration qui en résulteraient seraient telles que le Riders ralentiraient inexorablement, manquerait aussi de temps vue la vitesse angulaire nécessaire pour parcourir plus de distance ! 

C'est donc dans un plan sagittal, voile et gréement plus couché et aussi bien plus neutralisé que l'acrobate va emporter avec lui la voile, à vitesse accélérée et constante afin de parvenir à boucler les deux Rotations en décrivant deux ellipses.

Il va de soit que la position plus extérieure du Rideur par rapport à son Matos lui permettra de pousser sur son gréement vers l'avant tout en bordant modérément de la main arrière bien reculée.

Il s'agit pour lui de générer le moins de résistance à l'air possible, donc d'entretenir le plus d'inertie en vol et par là de vitesse d'exécution, de capacités d'actions sur son matériel.

Enfin, sortie de la Première Rotation = retour à la case départ pour envoyer la deuxième, le Centre de gravité toujours bien au-dessus ou au niveau du Pied de Mât.

Suivant les Conditions, il optera pour un retard + / - prononcé ( rare ) ou il choquera un peu suivant la hauteur acquise à la sortie de la première.

 

MISES EN SITUATIONS

 

_ A ce Stade du Haut - Niveau, difficile d'optimiser et de cadrer des situations visant à l'acquisition des Doubles Rotations Avant. Certes, on peut arguer du fait que les Stalled Forward, le Front Loop haut, les High Jump Table Forward Loop familiarisent le Rider à des situations extrêmes ; mais cela ne relève pas des mécanismes de la Double Rotation ! 

_ On peut avancer qu'un Speed Loop ou un Forward Loop posé Into Planning constitue une étape vers les Doubles Rotations en ce sens que la vitesse d'exécution requise constitue déjà une étape fondamentale.

D'autre part, la hauteur à laquelle ce Move est envoyé suppose que le Rider gère un rétablissement allant dans le sens aussi d'une familiarisation avec la Vision qu'engendre une Double Rotation, au sortir de la première ; il y a donc là une piste à investir et à choyer !

_ Enfin, cela peut paraître difficile à un Rider en cours d'acquisition de la Double Rotation Avant, mais on peut s'engager pour finir à plus haute altitude la première Rotation, dans la phase ascensionnelle et sur la descente, ralentir en choquant, pour chercher une rotation un peu plus frontale ( très légèrement )... ainsi, le Rider s'habitue à basculer à nouveau tout en ménageant, en agissant sur les facteurs susceptibles de ralentir la Vitesse de Rotation pour poser...

 

 LA VITESSE DE ROTATION

 

Au final, si l'on observe bien le déroulement de l'Action, il y a ADEQUATION parfaite entre cette Vitesse de Rotation et l'Espace  / Temps que la Double Rotation requiert, pour une Altitude donnée.

Ce qui signifie que le Rider, décidé à en découdre avec ce Move dantesque, dès l'Appel du Saut, s'accorde une Énergie Potentielle telle qu'elle est programmée dans son Espace / temps favorable ... Il s'y tient et pose sans trop d'écart à ses prévisions, à son intention ! il se situe donc et assure...

Telle est l'équation à résoudre, et non des moindres !

Si l'on doit se figurer le parallélogramme des forces, des vecteurs en présence, on aurait une forte valence pour la Vitesse, une moindre pour la hauteur, cequi fait de la double rotation avant un Move qui tend vers la Longueur du Vol plus que l'Altitude et davantage typée Vitesse / Longueur, avec une composante de freinage / Blocage à l'Appel du saut bien moindre que sur une Rotation du type Front Loop !.

 

EVOLUTION 

 

Comme il me plait à le dire, les génies du Move Extrême  iront chercher Haut, Double, voire Triple et sauront gérer les trois  Equations possibles : 

_ Stalled Forward Loop à 10 m !...

_ Double Rotations entre 5 et ??? !...

_ Triple Rotations entre ??? et 10 m !...

Là, il dépend du RIDER, de son Talent, de son vécu, de sa Maîtrise / Expérience, de ses qualités de Cran, d'initiatives, de prises de risques ... C'est donc No Limit !

Mais Quatre rotations, est-ce bien nécessaire ? 

 

MARIN - P. EPS - Le 05.05.2013

 

PROCHAINE PARUTION //

DOUBLE ROTATIONS COMBINEES  /  UNE AUTRE APPROCHE DU WINDSURF

§