« Chuchote, chuchote, chuchote

A tes plages sablonneuses,

Grâce à ces vagues dont le flux est à l’assaut

du sable, altières,

Et qui renaissent en un reflux

douloureusement bruyant

Si je savais ce qu’il recèle, j’aurais détenu le

secret de l’existence

et de l’immortalité ;

Ainsi, que la Mer te soit leçon

Et va ton chemin sur les routes de l’existence

Ayant acquis la Sagesse de l’univers

Tire aussi la leçon du cycle des saisons:

Bien que l’hiver soit rude

Il donne vie à la vie

Le printemps est naissance d’une rose

destinée à mourir,

Sans la goutte de pluie de l’hiver il n’y aurait

ni vie

ni printemps,

ni existence,

C’est en hiver que j’ai accompagné le temps

Mais aucune des pluies ne s’est manifestée

Ô mon temps, ma rose est morte et tu me vois

dans l’étiolement

Inexistant dans mon existence même»

  

JAWDAT HAYDAR

 

IMG_6292_001