20130202145945__1_

 

Un mât 3.40 m ! une voile 3.2 M2 un gréement qui devient quasiment incontournable en vagues... L'avantage des ces voiles - ici 4 Lattes - est bien leur coupe qui en font des voiles aussi maniables et fines que des 4.7 M2 ou 5.00 M2 ; c'est à dire un confort en navigation étonnant, un équilibre parfait et une capacité à étaler les violentes rafales remarquables. Bien sûr, vos réglages optimiseront le concept et ainsi, d'affronter tous les vents, les plus violents, jusqu'en Tasmanie !...

Sur ce Cliché, une très violente Tempête de NW ; on remarque que la mer est chaotique au fond du golfe qui capte davantage le vent. 65 voire 70 Noeuds parfois dans les claques... La mer creuse, courte, hachée, croisée. La Tempête s'établit après une rotation des vents au NW, dans un ciel de traîne caractéristique et bien marqué. Le soleil réapparaît, le vent blanchit la mer par l'ouest ; seule une 3.2 M2 me permet d'évoluer - après un petit temps d'adaptation - à travers les flots déchaînés du Golfe.

Un mot sur le Mât : IMCS 15, c'est peu, du nerf avec ses 70 % Carbon et de la réactivité aux déformations subies. Le centre de Voilure très rabaissé, mais un ratio de voile offrant en tête de la surface. Le Must : sentir que le centre de poussée vélique se trouve rabaissé, très contrôlable, autorisant des border / Choquer très aisés. Je conserve de la longueur dans les bouts de harnais afin de maintenir un Wishbone plus haut, utile dans les vents forts et pour mes enchaînements Bottom / Rollers Frontside.

En Surf exclusivement Backside, je navigue avec un Wishbone plus bas - légèrement - , sans toucher par contre à mes bouts de harnais, assez longs !

 AU SUJET DU 2 ème OEILLET AU BAS DE L'ECOUTE

Là, je ne pense pas qu'il soit utile car la voile décroche trop vite par modification du Profil ; en effet il s'aplatit, le rendant très instable, déversant totalement dans le haut de la voile. La voile perd l'harmonie de son creux.