A contre courant 

Du diktat et de l'affront

Quêtant l'épaule nue

Une vague

Solitaire  l'instant 

D'un baiser à la mer

Où l'âme un moment 

Ébauche et compose

Point de turpitudes

Mais la clarté 

De l'iris

Le regard franc et loyal 

De l'éternel 

 

J'évoque le Bateau Ivre

Et l'Océan des poètes

Maudits

Alors en ce Choeur

D'onde et de brocart

Sans arène ni sang

A ciels ouverts

S'extraire des menées 

Cadrées et fiéleuses

Du régiment

Ces arcanes

Où  triomphe toujours

La tragédie

La grande Comédie 

Humaine

Où l'on se défausse

De la fidélité

Comme d'une carte

Mal jouée

 

- Marin - le 29.09.2013 - Pensées noyées en mer  !

Evasions vitales

 

20130918145247_5_