DSC03519 (1)

 

 

 

 

Line Up Bas II (2)-001On voit sur les flots 

au frisson de l'onde

s'éveiller la vague 

 

DSC03627

 

 

 

 

 

  

 1 CLIC = GD Format 

 

On entend comme l'écho d'un gouffre avalant le torrent en crue, le  tumulte tonnant des chutes d'eau roulant sans fin le glas des disparus... Les vagues, en ces lieux désertés, ne sont que fruits des houles lointaines ; les vents seuls ne les lèveraient pas s'ils n'eussent soufflé depuis l'Ebre, le Roussillon, les  Colonnes d'Hercule !...  Les  profondeurs d'eau sont telles que toute la mer semble se précipiter vers le golfe et l'échancrure  frangée des terres  insulaires.

Disséminés, les hauts-fonds et les secs demeurent et veillent, redoutables. L'onde frise, écume, feint l'envol léger quand le reflux accore  et félon menace et projette  ! Les masses d'eau épaisses s'y heurtent et s'écroulent avant que de reprendre forme, de dessiner une parfaite ellipse ; je n'aurais jamais vu sur l'île pareille vague se propager aussi vite sur le fond, dépasser de très loin la célérité d'une embarcation.

C'est la pente, l'abrupt, la verticale viride qui s'abat et tombe comme un verdict. De là, l' interminable rouleau bouscule les mousses blanches et chaotiques tandis que réapparaît, surgie des profondeurs une lame encore plus raide et vorace que son aînée ! Puis c'est l'infernal recommencement des eaux effaçant sur la mer l'instant, bousculant l'en-soi des lendemains barrés, le souvenir insaississable de ce qui ne saurait plus être ... Dédales d'une vague conscience de l'être que l'éther enivre encore et pour un temps mesuré, con-damné ...

C'est le domaine de l'absolu ! s'y rendre et composer ou alors  fuir ;  il n'y a pas d'autre alternative, quand d'affronter tel rouleau suppose un instant l'envol qui éviterait l'enfouissement durable ... Je dis " Vagues brutales " parce qu'à la différence d'autres destinations, elles génèrent et fondent le danger des rochers, des pointes, des écueils tout en rivalisant de beautés et de sculptures éphémères. 

Un seul virage, une seule descente sur ces lames vaudrait des heures de navigation en des endroits plus connus et familiers. Alors, voici quelques images, ces témoignages parfois de grandes solitudes où souligner le risque ... mais glaner l'espoir de l'envol magistral que les grands oiseaux du large posent plus loin, sur l'inextiguible pente de l'oubli et du renouveau

!

 

20131120142030 (5)

 

 

20131106115618 (6)

20131106121106 (4)-001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marin - en 1 ère Ecriture 

A bord d'une inconnue

L'improbable

20131106120007 (4)-001