OCEAN 

 

Qu'une voix ainsi
S'accorde
A tes accès de vies
Au souffle abyssal
De l'onde
Au chant perpétuel
Des vagues
Impérissable Incessant
L'écho dolent des étendues
Où s'élance un silence
Invisible et palpable
Quand de l'absence  
L'oiseau emplit 
Le grain d'aube et de nuit
L'arc-en-ciel décline
L'horizon 
L'antre infini d'une voix
M'eût mené 
Au Ciel

§ 

Marin - 1ère Ecriture / 29.11.2013

 

20131106120007 (4)-001