Loreena Mckennitt

DSC03877_001

 Les lames qui déferlent au fond sont totalement inhabituelles ; en arrière-plan, une compression et ses gerbes d'embruns témoignant de l'intensité du phénomène : plusieurs dizaines de mètres au-dessus du niveau de la mer ! Le rouleau se trouve  par plus de 40 m de fond ! la masse et l'épaisseur sont colossales

!

Nous avons déjà évoqué l'AVIS DE FORTES VAGUES émis par les Services de Météo France ; c'est une dénomination certes récente, mais plus ancienne que la notion de VAGUES DE SUBMERSION apparue après Xynthia, la terrible Tempête qui toucha la Bretagne Sud !

Quelle seraient les différences les plus importantes, les variantes qui font de ces deux phénomènes un danger redoutable à la côte, les jours de gros temps et de vents tempétueux ?

Si l'on devait les distinguer, voyons  dans l'Avis de Fortes Vagues, la résultante et l'effet du vent soufflant sur un très long Fetch, un vent très fort, accompagné de très violentes rafales, et cela, sur un temps donné assez long pour engendrer des lames terrifiantes à la côte, voire même en mer.

Gageons que ces très hautes vagues peuvent apparaître quelques soient les Pressions à la surface de la mer, sous le ciel bleu, déferler sans pour autant observer une élévation anormale du niveau habituel des eaux. La mer du vent, la houle, sont à elles seules capables d'engendrer de très hautes vagues, en rapport avec l'échelle en vigueur !

_ Quant à l'apparition des Vagues dites de Submersion, on peut d'ores et déjà avancer qu'elles naissent de la conjonction de plusieurs facteurs, de paramètres, qui, mis en synergie, sont susceptibles de rendre l'état de la mer non seulement chaotique mais assujetti à une sorte de Marée totalement anormale. On évoque ces Marées de Tempêtes que l'on attibuait plus aisément aux océans, mais la Méditerrannée en devient coutumière !

Gonflement des eaux,  soulèvements, avec toujours la présence et l'action de vents terribles ; voyons-nous alors une Mer du Vent déjà très forte à grosse, amplifiée par des épisodes de basses pressions étendues ( Talweg associé ), Pressions très basses au large et grains violents, fortes précipitations, Houles se juxtaposant et accourant de secteur différents, générant une mer croisée par effet de Combo.

D'autres explications d'origines terrestres ne sont pas à écarter ni à négliger ; observons la présence des gros cours d'eau à proximité des zones exposées, le relief en plaine et très bas aux abords des rivages, les avancées, les pointes ou les caps se prolongeant loin en mer, offrant une sorte de barrage naturel à la route suivie par la ou les Houles ( Primaires et Secondaires ).

Les trains de houle et les vagues viennent buter aux rivages et par effet de Réflexion, renvoient des ondes à l'encontre de celles qui nous parviennent  du large : nous réunissons-là des facteurs aggravants, les soulèvements peuvent s'avérer colossaux.

Voyez ces photos !

 

20131226120243__1_

Encore plus au large, des creux et des crêtes qui s'écroulent ; on remarque les gonflements de la mer en châteaux d'eau !

 

Bien sûr les fonds spécifiques de nos littoraux aux rivages accores et remontées brutales de ces derniers constituent un terrain propice aux vagues de submersion, aux très fortes vagues. La houle, en eau profonde se déplaçant plus vite, heurte soudainement les plateaux sous-marins, se soulève et déferle !

Les Golfes, aussi plus étroits, encaissés et profonds sont sujets à pareilles apparitions de vagues de SUBMERSION !

Amis randonneurs et pêcheurs, ne vous approchez pas de ces zones exposées, et si les chemins littoraux en sont - en principe - suffisamment éloignés, ils n'en demeurent pas moins exposés à des risques évidents de submersion par ce types de vagues. L'élévation au préalable du niveau de la mer est telle qu'elles peuvent surprendre et tout happer avec une vitesse effroyable, sans que la montée du niveau de la mer soit flagrant.

Quant à la Navigation en mer, il sera vivement conseillé de ne pas croiser près des Côtes mais de s'éloigner, gagner les grandes profondeurs, moins brutales, moins traîtresses surtout, fuir ces zones qui se transforment en quelques secondes en pièges.

Il est des vagues sur les Photos ci-après qui, compte tenu du creux, pourraient toiser les 8 mètres voir bien davantage !

Les rivages de l'Île de Corse offrent toutes les conditions favorables aux vagues de Submersion ; énonçons-en quelques-unes :

Météorologiques

Mer chaude, proximité d'un centre permanent dépressionnaire et instauration régulière ( Automne - Hiver ) de profonds Talwegs, d'origine Atlantique de + en + fréquents avec de très basses pressions, associées à de très fortes précipitations...

_ Les reliefs

Des Golfes encaissés, de très nombreux Caps, des pointes favorisant, nous le savons des lames plus grosses que devant les baies ; Nous l'avons vu, des remparts aux vents dominants accroissant le phénomène de Réflexion des vagues, avec rencontre frontale ou croisée des trains d'ondes !

_ Pluralité et Juxtaposition  des Secteurs de vents

_ Les vents très forts et surtout un Long Fetch, lorsqu'ils nous arrivent de Gibraltar, de Secteur SW, avec Rotation en Provence à la Tramontane. Le COMBO associé, par gros temps, génère des lames qui défient l'imagination, du moins en Méditerranée !

_ Les fonds et les courants

Là, également, on peut observer de puissants effets de baïnes, des courants contraires à la Houle et des gonflements inhabituels. Les fonds, les Isobathes, les remontées brutales sont aussi des éléments à prendre en considération.

En définitive, de nombreuses explications restent plausibles, des conjonctions de facteurs divers et tout autant importants feront que la mer déjà très haute par l'effet des variations de Pressions ( à la Baisse ), gonfle, se soulève, envahit.

Pourrait-on avancer que des Vagues en rattrapent d'autres, comme cela se passe notamment avec les Rogues Waves, les Vagues dites Scélérates ? Oui, sûrement, parce qu'il en est, près de la Côte, qui sont réellement rattrapées par des spécimens décuplés plus au large qui vont bien plus vite. Cela se rencontre de plus en plus  fréquemment !

La mer dite Totale peut devenir effrayante

Dossier à Suivre, en IMAGES RÉELLES

DSC03883_001

Voici, Ci-Dessus,  le Summum observé !!! sans doute un creux dépassant allègrement la DIZAINE de mètres ... Voir aussi l'Image en Fichier et agrandie ci-dessous ; du jamais vu en ces lieux, par 50 m de fond et pourtant, après maintes observations ! Il se creuse de véritables vallons marins ...

 

SUBMERSION_

 

SUBMERSION_II

 

DSC03908

§