OU LA PHOTO DU MOIS 

Par Corsica...Go56

Pyramidale

 

 

OVERMAST_TESTARELLA_

 

! 

A la Vague qui m'eût accordé
au numineux  de l'essaim
et des astres sans nombre
Aux nues  fluides   qui  partout et nulle part
étreignent   une âme à la mer 

 Sibyllin   monte le choeur de  l'hiver 
Rude sera la nuit d'encre
Un amer  s'est perdu    
Fortune de mer  que  le vent noir des grains
abandonne aux charrois  
De l'oubli

Que je demeure      Instant
Qui vague       L'autre rive point déjà 
Impavide tutelle
L'éternel  pour seuil   ou  pour margelle 
Guises  d' Océan
Être    à  la folie  enfin  consent

Au septentrion      viride  est  l'horizon 
le sacre perpétuel et tonnant des vents
La clarté va   évanescente 
sourd des abysses 
Depuis les confins de l'univers

Ultimes transes    
Que de radieuses gemmes d'eau  de roches
président aux arches d'alliances
Que le tout  comme un penser    
happe le messager 
qui vogue et qui plane aux entours des brisants 

Innombrables et ailées
voyagent les  dunes  et  les congères  éphémères 
Les cimes enneigées 
louent l'ascension
virginale et vaporeuse
des profondeurs redoutées

De l'obscur jaillit la  lueur
Révélation      Immensurable absence
Par leurs pans de silences bleutés
 que je me  débonde le coeur 
de  l'écume des jours amers 

-  MARIN  - 

2 ème Ecriture le 04.01.2020

En cours et mille excuses pour les  âneries précédentes 

 

 ______________________________________________