Roller_I__2_

Dans le temps, on venait ici tailler des Rollers extrêmes ! non que les lames fussent hautes ... Mais d'y enchaîner un Back Surf et le Roller, en restant sur l'Onde, afin de ne pas échouer sur une dalle rocheuse, tant nous évoluions près du Point Break ... C'était la Old Wave Attitude  

Le texte qui suit justifiera la photo plus qu'elle n'en imposera côté extrême ! En effet, je profite de ce cliché cadrant un arpent de terre effondrée, de terre bousculée et profondément saignée qui n'attend que les rapaces pour être définitivement éradiquée de son passé, de sa mémoire ! Il y traîne une sorte de baraque infâme, le croissant, le sablon ocre achève de recevoir et d'enfouir  les miasmes, de nous conter la mer d'antan et son poisson  flur d'eau... Non loin, l'été, c'est le luxe, l'abondance, une autre idée de la terre qui donne à plein et sonne clair ; mais l'hiver, quand les algues recouvrent leurs lots ineptes d'abondances et de laideurs dans une totale indifférence ! après tout, l'insulaire n'aura qu'à fermer les yeux et passer son chemin sur les déchets et la souillure ! Je pensais que beauté et amour convolaient aux noces les plus antiques ...

C'est au fil de l'errance solitaire que l'on mesure à quel point cette terre aura été défigurée, maltraitée et en sursis ; un innommable chantier titanesque où l'acception de Nature scande et tinte comme un énorme tiroir caisse ! au-delà, allez savoir où se perdent, dans les arcanes du profit, ces antiques regards posés sur une terre d'amour et de prodigalité, de respect et de partage ? 

Il vous sera fait part, dans les jours qui viennent d'un DOSSIER + ALBUM spécifiques affligeants : on y témoignera de la Terre défigurée, de ces Balafres aujourd'hui qui vous déciment des massifs entiers pour construire ailleurs la nouvelle termitière rampante ! Nous regarderons ensemble ce que devient KALLISTE ! de quoi gerber ... O la me Tarra ...