Une Découverte // TALISCO 

DREAM ALONE DREAM ALONE DREAM ALONE  

 

Il y a comme de la réverb 
En cette blanche gerbe irraisonnée
Envol vers le Ponant 
La marée de tempête pousse
Loin de la norme  des cadres 
Félon     l'ordre par la consigne usée
Pour une seule et dernière foi
Ô carcan des cloaques stériles
Laissez-moi au bord du gouffre  laisez-moi
Amer mon référent  Ciel 
Que n'aurais-je jamais assez
Loué l'ellipse autour du soleil
En pleine mer     loin de la  terre
Son  plain-chant offert    
Que je vacille au souffle sibyllin d'un baiser
A l'orbe des nues et de  mes vagues-sirènes.
Et sans leçon tracée enfin
Je te délivre  Fusion  par cet éclair
En caressant depuis l'infini des mots
Un songe fidèle et vrai 

Je t'aime, je t'aime, Eternité

!

  

BACK_JUMP_3