Nous courons au déclin inévitable ! forts des acquis de Civilsations positifs et prévoyants, nous pouvons encore inverser le cours des choses et revenir à de sages mesures, à quelques modèles décents d'exploitations, de solutions crédibles, d'alternatives de vies ne disposant et n'accélérant plus le temps comme l'actuelle frénésie l'engendre... Mondes actuels de  folies furieuses, d'exentricités, de gigantismes, de Sur-Existences effroyables que le  nôtre, emportant tout  et  s'accélérant sans fin vers la décadence  par trop de profits dilapidatoires. Nous aurions toutes et tous un rôle à jouer afin de sauver la Terre, il en est encore temps, faisons plier et ployer les politiques de l'enfer ; il est d'autres credo que la production - consommation

!

612519_les_secours_dans_les_rues_inondees_de_hyeres_le_19_janvier_2014

 

 

TERRIBLE CONSTAT  L'AVENIR SOMBRE 

 

De la réserve, oui de la réserve en eau, hélas ! la Méditerranée, véritable bouilloire où l'air chaud venu d'Afrique se charge en humidité ! Des Talwegs incessants, un convoi de nuages, de nues déversant les milliards de M3 d'eau sur le Sud de la France comme si nous étions au Gabon, le plus souvent les nuits ! A la différence que le Climat équatorial ne se doit pas de migrer sous nos Latitudes et de surcroît en Janvier ... Mais que voulez-vous ? Alors, avec un ciel instable qui nous tombe sur le palto comme au temps des Druides, que font les vents ? 

Plus encore, que font les Modèles de Prévisions Météorologiques  en Pléthores ?  Ils extrapollent et se couvrent, comme d'immenses parapluies ! On vous dit Force 8 d'W, on trouve 4 au Maximum, dans les violentes rafales, 4 beaufort  de SW ! On vous dit 2.5 m de vagues, on trouve 1 Pied, one foot !!! nous parlons rivages, bien sûr ...

Jamais les prévisions ne se seront autant trompées, surtout aux échéances immédiates . On vous goinffre de tendances, qui, toutes les six heures chutent et disparaissent ! Une vigilance orange, heureusement que celle-ci tienne le cap ! Nos anciens les prévoyaient bien plus longtemps avant, qui précautionneusement rentraient ce qu'il fallait, se prémunissaient pour étaler le mauvais temps ( Neige, pluies, vents, etc ... ) ! Que voulez-vous, les indices étaient fiables, très sains, de circonstances ! Les signes naturels ne trompaient jamais, il faisait bon vivre ainsi, les terres, de partout, étaient travaillées, nettoyées, les rivières restaient le plus souvent dans leur vaste lit.

Mais des Terres imbibées, partout,, qui n'absorbent plus et s'effondrent comme des montagnes !... L'eau qui bute sur des barrages industriels ...

Aujourd'hui, la Météo - et c'est bien là  ce qu'elle n'aura ni compris, ni envisagé, ni pris en compte - se fout des paramètres extérieurs, je veux dire les pollutions de l'air surchauffé de nos hivers de  nantis, l'excès d'activités industrielles, le confort des ménages, enfin ces énergies qui, de par la planète, se répandent et faussent les masses d'air, leurs trajectoires, ( dont on dit et affirme qu'elles ne se mélangent pas et frontolysent ) ! Soit, le temps se déglingue sévère, le froid va venir, dernier sursaut avant l'Equinoxe de Printemps, ou à la faveur d'un Mois de Février polaire ; la vague de froid très States migrant par chez nous, avec un Regain venu de Sibérie ! Pourquoi pas, après tout, ou alors ces vents de sables, Chergui, Simoun, Sciroccu, que nous verrions arriver par le Sud, nous livrant une fin d'hiver caniculaire et extra-sèche...

Non vraiment, la météo traditionnelle, ce n'est plus sérieux du tout, lorsque l'on se contente à dire le temps sans en expliquer, jamais, les causes réelles au grand public ! Il faut dire la vérité aux gens qui vous écoutent, Mrs les Météorologues, Mrs les Climatologues, et, ensemble, d'un commun accord ! L'homme est en train de péter les  climats, son atmosphère, le cycle des saisons, les vents et les épisodes particuliers qui parfois nous surprenaient, mais de courte durée, avec retour durable à la " normale "  !

Nos modes de sociétés déchaînent les éléments ; on  le voit, on  s'en rend compte mais  personne ne condescend à le reconnaître, par orgueil et excès de raison et de scientisme exacerbé ! Vous savez, ces agents infatués, blindés de certitudes qui avec force Modèles et recoupements d'informations prétendent tout savoir, deviner, prévoir ! Certes, il n'est pas de leur ressort de constater les dégâts et les victimes ! Mais il leur appartient de sonner l'alarme, à  dire : " Attention, nous ne maîtrisons que les tendances, avec des marges d'erreurs de plus en plus vastes, eût égards aux terribles bouleversements que subit l'atmosphère, partout dans le Monde, subitement, d'où ces catastrophes naturelles de plus en plus nombreuses et disséminées, partout " ...

Soyez prévoyants, de la construction, aux activités de temps libres, nos prévisions ne suffisent plus, nous ne maîtrisons plus, prévention d'abord, aménagements, prudence ...

Faites l'expérience, relevez les bulletins météo, leurs tendances, et, vérifiez ! tout est revu  aux changements radicaux, rien n'est maîtrisé et, cela, depuis 2000, 1996 environ et pour être plus précis ! Une date signifierait-elle, à l'échelle du Globe, cette recrudescence de phénomènes naturels d'une rare ampleur ?  Nous inscrivons-nous dans un processus généré par la Civilisation, aux dégâts et prédations irréversibles et meurtrières ? 

Observons la circulation des masses d'air, la fréquence des vents dominants, ce qu'on en disait, jadis, avec force adage ( Mistral et sa règle infaillible des 3 / 6 /9 jours, bien avérée, que personnellement, nous aurions toutes et tous connue ) ! Il nous arrive de vivre des tempêtes annoncées, mais les valeurs s'envolent, au-delà des 200 Km/h en rafales !... Ouragan, Cyclone, Typhon, Tornades, Trombes locales de plus en plus fréquentes et nombreuses ( Contrastes Thermiques Violents ) ; Tempêtes exceptionnelles en Irlande, Cyclones en Sardaigne ... La liste ne s'arrête plus !

Et puis, le cycle évolutif des températures, assujetti à celui des saisons : plus rien ne va plus, avec des Moyennes locales dépassant les 10 ° C en certains endroits, données noyées dans les Statistiques générales qui ne veulent plus rien dire et minimise le problème ! Les écarts les plus significatifs sont côté Hausse des Températures ou Baisse ( Vague de Froid aux États-Unis ), ou encore, pour ce qui concerne les cumuls de Pluies en 48 Heures ( +++ de 6 mois de Précipitations dans le Var ) !...

Oui, certainement, on cache la réalité, l'évolution imparable de nos climats qui s'effondrent, se déséquilibrent, arborent des excentricités et des spécificité d'Outre-Tropiques ... Comment se peut-il, que  chaque année qui passe dévoile des écarts à l'année précédente énormes ? Aucune constante de saison n'existe ; on peut - par exemple - observer une année de froid et de tempêtes, l'année suivante une douceur inquiétante, des vents prévus qui ne rentrent plus, des vents dominants cédant au Sud, au SW , au SE, avec des remontées d'Afrique en plein Décembre et Janvier, inversant les règles et les normes tutélaires !

ENVIRONNEMENT  / PRÉVENTION / SÉCURITÉ 

Encore une fois, l'incurie et les prébendes des élites locales président à la généralisation des destructions massives ; constructions anarchiques, entretiens bâclés ou inégaux des zones rurales, dépôts d'usines et de chantiers, destructions des anciens remblais et canalisations naturelles des cultivateurs de jadis obstruées, cours d'eau sales et aux proximités habitées ! partout l'anarchie urbaine qui ne fait qu'empirer les dégâts des eaux devenues furieuses, et qui se répandent ...

On nous affirme que l'épisode orageux est très localisé : FAUX ! Non seulement il se produit sur des étendues gorgées d'eau et saturées, mais il se répète, avec de plus en plus d'acuité et de régularité ! Voyez Quimperlé, la Bretagne, la Corse ( du Jamais vu, avec une violence hors-norme ) ; l'information est tenue, ne circule plus, on cache ! Pourquoi ? Pensez échéances Politiques et vous aurez tout compris ; question de Pognon, en amont, de priorités, de calculs : le contribuable, lui, aligne, sur-taxé  ...

C'est à suivre, avec Marin, cette Chronique, côté Climat, Météorologie, Changements Climatiques, politiques de l'Environnement juteuse et anarchique, spéculations diverses, manquements graves aux obligations de prévention autour des agglomérations ...

 

 

inondations