Je vous aime, marins, qui partez sur la mer
Avec un simple chant, la nuit, sous les étoiles
Quand se gonflent, aux vents atlantiques, les voiles
Et que vibrent les mâts et les cordages clairs.
                                                                                                                                                                   

Émile Verhaeren

 

 

Mon beau navire, ô ma mémoire,
Avons-nous assez navigué
Dans une onde mauvaise à boire,
Avons-nous assez divagué
De la belle aube au triste soir ?
                                                                                                                                                             

    Guillaume Apollinaire

 

 

 

 Ainsi toujours poussé vers de nouveaux rivages
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

                                                                                                                                                           

  Alphonse de Lamartine

 

DSC02788