45 Minutes de Reportages, d'images aériennes, et surtout d'explications très claires des plus grands chercheurs : ( Géophysicien du Globe, Géologue, Océanographe, Sismologue, etc ) .

Un Reportage qui place l'univers de la mer au centre de nos futures préoccupations, au coeur de tous les dangers ! en effet, la Planète vit, bouge, réagit ! Et les hommes des systèmes aveugles et conquérants n'ont toujours  pas fini de charger les zones littorales les plus exposées de la Terre en vies et activités humaines - Ceinture de Feu du Pacifique, entre autres -. Complexes humains, touristiques, industriels et énergétiques colossaux n'en finissent plus de se prépandre sur les zones littorales envers et contre toute éventualité ...

Le grand Tsunami Indonésien de 2005 fut une gigantesque semonce, 2011 et la Catastrophe de Fukushima devient un rappel à la Civilisation insolente du Nucléaire : Attention, Dangers imminents de réplique !

L'homme ne pourra jamais se prémunir contre les forces de la Nature ; que l'on se rende bien compte que la Terre toute entière se voit lézardée de lignes de fractures, de sutures fragiles où la Tectonique des Plaques joue à plein son rôle tutélaire, depuis la dérive des continents ... Un jour ou l'autre, des zones, des territoires que l'on croyait épargnés peuvent basculer sous le joug et l'étreinte de la terre et, si d'aventure, la mer est proche, les force en présences seraient quintuplés, exponentielles, jamais égalées.

Ne négligeons surtout pas les risques afférents au nucléaire dont la survie ne dépend que de la chance, du hasard, du sommeil relatif des profondeurs de la TERRE ...

A voir ces images d'apocalypse, de fin du monde, l'on se demande comment et pourquoi jucher une centrale nucléaire aussi puissante  face  et si près des épicentres les plus actifs et réputés pour la fréquences des séismes générés ? 

D'autre part, dans un pays qui relate déjà en peinture, par la tradition orale et les récits, maints épisodes dévastateurs de Tsunamis, pourquoi persister à investir le Littoral, ces zones de plaines dont on pourrait presque remarquer qu'elles demeurent sous le niveau de la mer ! 

Provocations des hommes, investis de progrès et de prétention à l'égard de la Nature qui ne cesse de se rebeller, de montrer qu'elle seule tient, entre les éléments naturels et son inachèvement, l'avenir du futur.

Simple leçons de choses que les industriels et commerçants touchés par le Séisme Indonésien de 2005 n'ont pas retenues ! En effet, ils auraient tout reconstruit, aux mêmes endroits, plus beau, plus faste, plus près des flots ... Jusqu'au prochain épisode, encore plus meurtrier ! 

Très simplement, on peut penser que les états peuvent aménager l'intérieur des terres, les hauteurs plus saines, et, laisser aux berges des fleuves, aux littoraux le soin d'élever leurs remparts naturels, les seuls qui seraient en mesure de contenir les fureurs de l'eau et du feu de la terre 

!