DSC04213

 

 

Cueillir un coquillage
Dérangerais-je une étoile


La conque lumineuse
Au regard étrange et fauve


Love le chant sibyllin
Des abysses  de l'océan


Antique est son offrande
Ô  clameur lointaine  des flots


Coquillage tavelé
Serti d'écume


 Te voilà rendu  à l'errance
A l'émerveillement


Par la grande mer  tu vas
Au hasard  comme l'enfant


S'invite à la ronde
Des renaissances


Muse sur la grève
Qu'importe son âge


Harmonique l'orbe éclot
Fidèle métamorphose


Dans les airs et le vaste ciel
Des vents blancs et bleus 


Autour de l'hiver solitaire
L'oiseau convole aux noces des nautiles


Pèlerin des multitudes 
Parmi tous les moutons


Le voici pâtre ailé
Tout autour des îles


Alors le coquillage
Aux champs roulés des marées

Le Goéland au dessien
Qui palpite et qui plane


Vont et s'épanchent
Sur les rives du silence


Où l'instant qui les accorde l'un à l'autre
Brasse  quelques brins d'éternité

 

A mes Petits Enfants qui deviennent grands, sans Noûs !...

2 ème Ecriture le 13.08.2015

 

DSC04228__1__001