Pour illustrer ces deux Textes, puisés dans le recueil  du silence :  cette vague, dune dans le Désert Océan, ce chant, Hijo de las Nubes, d' Azziza BRAHIM, chanteuse et Poétesse Sahraouie... Oui la Diversité ne se  décline-t-elle pas en chacun des nuages qui nous traverse et nous emporte vers le silence de la Lumière, entre vagues et dunes, enfin libre  ...?

 

Les hommes ont-ils le temps d'une vie

le temps de pressentir leur 

Double-de-silence

 

Ont-ils le temps d'une vie le temps 

de traverser leur désert intérieur

où il n'est d'oasis, d'eau vive ni de fraîcheur

 

Ont-ils le temps d'une vie le temps 

de s'arracher du fond de leurs enfers

pour se hisser à la rencontre de leur 

inévitable corps-de-silence

 

La vie amoureuse de la Mort nous 

emmène chaque matin par la main

 

 § 

 

L'éclair n'est -il plus vif que le feu

L'éther n'est-il plus subtil que l'air

Le rêve n'est-il plus fluide que l'eau

Que dire du dieu caché du silence

 

Angoisse-et-jouissance d'ouvrir les yeux

Dans la nuit d'une énigme infinie 

 

§

 

Michel CAMUS 

Proverbes du Silence et de l'Emerveillement 

Collection : Terre de Poésie 

 

DSC04553__1_

 

 Un jour la Mer dit à la Terre :

Quel est ce virus que tu opposes  aux sublimités d'une seule de mes vagues lustrales et que je t'offre,  sans retour, depuis toujours ...

?